•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une importante cure de jouvence de 115 M$ pour le musée Glenbow de Calgary

Un photomontage montre une façade en béton sur la gauche et un dessin d'architecte d'un édifice avec plusieurs fenêtres sur la droite.

L'extérieur du musée Glenbow sera complètement refait afin d'y laisser entrer la lumière naturelle et de lui donner pignon sur rue.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Evelyne Asselin

Le musée d’art et d'histoire fermera ses portes le 29 août pour une rénovation complète de l’intérieur et de l’extérieur.

Les travaux ont déjà commencé dans les étages administratifs et la librairie. Les visiteurs n’ont plus accès qu’à l’entrée principale et à l’étage des expositions temporaires jusqu’à la fin du mois d’août.

Les rénovations dureront deux ans. La réouverture est prévue pour 2024.

Ce sont des travaux majeurs. Tout le musée va changer, explique Melanie Kjorlien directrice des opérations et vice-présidente de l’engagement au musée Glenbow.

Du matériel de construction se trouve dans une grande pièce avec des murs et un plancher de béton.

La librairie qui se situait au cinquième étage du musée Glenbow a été déménagée pour permettre les travaux.

Photo : Radio-Canada

L’aventure coûtera au moins 115 millions de dollars, dont 94 millions déjà promis par les ordre de gouvernement fédéral, provincial et municipal.

Une campagne de financement est en cours pour récolter 40 millions de dollars supplémentaires pour boucler le budget de rénovation, financer de nouveaux projets et effectuer de nouvelles acquisitions.

Le musée date d’un quart de siècle et ne répond plus aux exigences actuelles, tant du public que des expositions d’envergure, selon Melanie Kjorlien.

Une partie de notre vision est de vraiment ouvrir cette boîte [de béton] et de la rendre plus accessible au public, explique Mme Kjorlien. Souvent, les gens viennent au Glenbow et ils ne peuvent pas le trouver même s’ils se tiennent justes devant!

Une image d'architecte d'une pièce contenant plusieurs tableaux entreposés. Des visiteurs regardent les tableaux à travers une vitrine.

Le nouveau concept permettra aux visiteurs de voir l'arrière-scène du musée comme les ateliers de restaurations et les entrepôts.

Photo : Musée Glenbow

Pour y arriver, le rez-de-chaussée sera notamment ouvert sur la rue, et le musée aura finalement pignon sur rue.

L’escalier central fera aussi place à un gigantesque puits de lumière qui nécessitera la démolition d’une partie du plancher de béton sur plusieurs étages. Des fenêtres seront ajoutées ainsi qu'une terrasse afin de laisser entrer la lumière naturelle.

Des espaces seront aménagés pour mieux accueillir les élèves des écoles. Actuellement, il n’existe aucun endroit pour leur permettre de manger ou même de laisser leurs manteaux lors des visites scolaires.

Certains favoris du public comme le grand chandelier Aurora Borealis et l’escalier central avec son mur de bois vont disparaître. Le musée promet toutefois que tout sera réutilisé sous une autre forme dans la nouvelle construction, même les vieilles portes de bois.

Bâtir le musée de l’avenir

Les expositions permanentes seront complètement réinventées dans le but de les adapter aux mœurs d’aujourd’hui. La société a changé depuis l’ouverture du musée, dans les années 1970. Le développement des expositions se fait notamment en consultation avec les groupes autochtones du sud de l’Alberta comme les Pieds-Noirs.

C’est une occasion unique pour le Glenbow de vraiment montrer comment nous pouvons participer à la discussion nationale [sur la réconciliation et la décolonisation].

Une citation de :Melanie Kjorlien, directrice des opérations, Musée Glenbow
Photo d'un mur où l'on voit le tableau Le Cri de l'artiste Kent Monkman dans le cadre de l'exposition : Montée et chute de la civilisation.

Le musée ne se réinvente pas que physiquement. Toute la programmation et les expositions seront aussi revues par le comité coprésidé par l'artiste crie Kent Monkman.

Photo : Radio-Canada

Durant sa fermeture, les 250 000 articles et œuvres d’art du musée ne feront pas que prendre de la poussière.

Le musée compte lancer un site satellite pour exposer certaines pièces dès février 2022. L’endroit choisi pour ce musée temporaire sera annoncé à l’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !