•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chiens anxieux à cause du retour au travail et des départs en vacances

J.C. St-Louis qui tient un chien dans ses bras.

Le comportementaliste canin J.C. St-Louis affirme que l'attention est comme une drogue et que les chiens peuvent être en manque lorsque les gens retournent au travail.

Photo : Colleen Underwood/CBC

Radio-Canada

L'anxiété de séparation et la réactivité apparaissent chez les chiens dont les maîtres voyagent ou retournent au travail. Selon un comportementaliste animalier de Calgary, certains animaux de compagnie souffriront d'un manque d'attention, d'autres auront de la difficulté à s’adapter à la vie sociale.

Pendant la pandémie, les familles avaient beaucoup de temps pour s’occuper de leurs chiens. Avec le retour au travail, cette affection est réduite d’un coup, et ce changement peut entraîner des symptômes d'anxiété, explique J.C. St-Louis, comportementaliste canin.

Depuis 18 mois, les chiens ont une vie de rêve, ce qui équivaut à plusieurs années de développement en années canines. Selon les experts animaliers, il est important que les propriétaires de chiens se rappellent que ces derniers n’ont pas la capacité de comprendre pourquoi on quitte son domicile pour un retour au bureau ou pour des vacances.

Certains ne s’adapteront pas aussi facilement que leurs maîtres au retour à la vie normale.

Une citation de :J.C. St-Louis, comportementaliste canin

Cela peut être accablant pour eux, dit M. St-Louis. Il affirme avoir vu deux fois plus de chiens souffrant d’anxiété ces jours-ci, leur nombre étant passé d’environ 1 sur 5 à 2 sur 5. Selon lui, l’attention est comme une drogue pour les chiens, et il n’est pas facile pour eux de s’en passer.

M. St-Louis explique que l’anxiété peut se manifester de plusieurs façons : le chien fait les 100 pas, se met à aboyer, fait des dégâts, panique, etc.

Des professionnels recommandent aux maîtres d’y aller progressivement et de faciliter l’adaptation de leur animal de compagnie à leur nouvelle routine.

Des comportements sociaux rouillés

Selon M. St-Louis, tout comme les humains, les chiens doivent apprendre à communiquer et à saisir les signaux sociaux. S'ils n'ont pas l'habitude de le faire, ces compétences peuvent se détériorer.

Annie Cole, propriétaire de la pension pour chiens Muttley Crue, qui tient un chien dans ses bras.

Annie Cole, propriétaire de la pension pour chiens Muttley Crue, dans le nord-est de Calgary, craint que certaines personnes aient du mal à aider leur chien à s'adapter à la nouvelle normalité et finissent par l'abandonner.

Photo : Colleen Underwood/CBC

Annie Cole, propriétaire de Muttley Crue, un service de toilettage et de pension situé dans le nord-est de Calgary, affirme que les propriétaires doivent familiariser leur animal avec un environnement social afin d'éviter tout problème potentiel avec d'autres chiens ou des personnes.

Elle suggère aussi de commencer par des visites d'une demi-journée ou d'une nuit dans une pension avant de s'engager pour une période prolongée. Elle ajoute qu'il existe d'autres options pour les personnes qui recherchent des soins à court ou à long terme pour leur chien, comme les promeneurs de chiens ou les gardiens de chiens.

Mme Cole craint que certaines personnes, trouvant trop difficile d'aider leur chien à s'adapter à la nouvelle normalité, ne finissent par l'abandonner.

Nous ne le voyons pas encore, mais je retiens mon souffle, en espérant que cela ne se produira pas, affirme Mme Cole.

Pour l’instant, les agences de sauvetage et la Calgary Humane Society affirment ne pas avoir vu un afflux d'animaux de compagnie abandonnés alors que s'effectue le retour au travail, après un pic d'adoptions lorsque tout le monde a commencé à travailler de la maison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !