•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rescapés de l'incendie de Lytton retrouvent enfin leur chien

Byron Spinks et sa famille en compagnie de Baby, leur chien.

Byron Spinks et sa famille ont enfin retrouvé leur chien Baby.

Photo : Offerte par la famille Spinks

Radio-Canada

La famille Spinks était sur le point de perdre espoir de retrouver son chien Baby qu'elle n'avait pas revu depuis l’immense incendie qui a ravagé la communauté de Lytton, en Colombie-Britannique.

Trois semaines s’étaient écoulées depuis le feu qui a détruit la majorité du village. Chaque jour, Byron Spinks se rendait au centre de contrôle situé à l’extérieur de la communauté pour demander si son chien de 4 ans avait été retrouvé.

Contre toute attente, un voisin dont la maison n’a pas été emportée par les flammes l’a contacté avec l’heureuse nouvelle : Baby, toujours en vie, s’était réfugié dans sa propriété.

Nous prenons la vie au jour le jour, mais les choses sont beaucoup plus faciles avec notre petit bébé à fourrure parmi nous.

Une citation de :Byron Spinks
Une clôture blanche avec des décombres à l'arrière.

Il reste très peu de structures encore debout à Lytton. Seules quelques cheminées et clôtures se dressent entre les décombres de ce qui était des maisons.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Le petit chien aurait survécu en consommant de la nourriture et de l’eau laissée par les secouristes pour les animaux séparés de leur maître.

Cela a été un choc, parce que nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit encore à Lytton. Nous étions sur le point de perdre espoir, raconte Byron Spinks.

Baby pleurait et s’est jeté précipitamment dans ses bras lorsqu'il a retrouvé son maître. Dès que j'ai crié son nom, dit M. Spinks, il a couru vers moi et il a sauté dans mes bras.

Une équipe de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) s'est rendu sur place peu après l'incendie pour y sauver les bêtes abandonnées par leurs propriétaires.

Avec les informations de David P. Ball

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !