•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta élargit ses subventions aux familles pour les services à l’enfance

Les subventions toucheront maintenant les prématernelles certifiées.

Des enfants écoutent une histoire assis par terre.

Près de 12 000 enfants supplémentaires profiteront de cet extension de l'admissibilité aux subventions, selon le gouvernement albertain.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’Alberta augmentera en septembre le seuil d’admissibilité pour les subventions des services à l’enfance pour les familles albertaines à 90 000 $. La province compte également offrir de l’aide supplémentaire pour le salaire des éducateurs à la petite enfance.

Auparavant, ce seuil était de 75 000 $, soit juste en dessous du revenu médian en Alberta qui était de 72 000 $ en 2018.

Le gouvernement albertain alloue donc 45 millions de dollars afin d’élargir le critère d'admissibilité aux subventions, ainsi que les services qu’elles touchent.

Ce soutien est offert à tous les parents pour une place dans le service de garde de leur choix, précise la ministre des Services à l’enfance, Rebecca Schulz. Elle ajoute que cela offrira de la flexibilité aux parents albertains lorsqu'ils décideront d’envoyer leurs enfants à une garderie, à la prématernelle ou dans un service privé.

Les parents pourront vérifier à partir du 16 août s’ils sont admissibles à l’élargissement des subventions.

La prématernelle maintenant subventionnée

Du pactole annoncé par le gouvernement, 4,5 millions de dollars vont maintenant aux subventions pour les services de maternelle.

Seuls les garderies agréées, les garderies familiales et les services de garde y avaient accès avant.

Les familles admissibles ayant des enfants inscrits dans un programme préscolaire autorisé par le gouvernement toucheront 125 $ par mois.

En mars 2020, la moyenne des frais pour ce type de services était de 190 $ par mois.

Rebecca Schulz a aussi déclaré vouloir augmenter le salaire des éducateurs à la petite enfance certifiées, lors de la conférence de presse de lundi matin.

On attendait cela depuis longtemps, affirme Dina Ottoni-Battistessa, de l'association pour les services préscolaires de l'Alberta (Alberta Preschool Advocacy Association). Les éducateurs à la petite enfance font le même travail, qu’ils soient dans une garderie ou à la prématernelle, quotidiennement.

On a enfin le sentiment d’être entendus, ajoute-t-elle. Plus de 1000 éducateurs bénéficieront de cette augmentation salariale à laquelle a été allouée une enveloppe de 4 millions de dollars.

Programme national des garderies : l’Alberta à la table des négociations

La ministre Rebecca Schulz dit qu'elle est à la table des négociations avec le gouvernement fédéral pour discuter du programme national des garderies à 10 $ par jour.

Nous voulons y prendre part [...], mais le marché albertain est unique et demande de la flexibilité [pour les exploitants et les parents], précise-t-elle.

Selon elle, la formule hybride du modèle des garderies albertaines entre le privé et celles à but non lucratif demande plus de considération de la part d’Ottawa. Nous ne sommes pas la seule province à le souligner, ajoute-t-elle à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !