•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après une chronique, Scott Moe et Jason Kenney défendent les camionnettes

Jason Kenney a joint sa voix à celle de Scott Moe.

Scott Moe au volant de son véhicule.

Scott Moe est lui-même propriétaire d'une camionnette. (archives)

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Le premier ministre de la Saskatchewan a exprimé son mécontentement dimanche sur les réseaux sociaux, après la publication d’une chronique du Globe and Mail critiquant la présence des camionnettes sur les routes.

Un simple mot lui a suffi pour décrire son avis sur la plateforme Twitter : Ridicule.

Venez en Saskatchewan, où nous utilisons nos camionnettes pour construire et faire croître notre province… et sortir la voiture du banc de neige, ajoute-t-il dans son message.

Ce commentaire est très similaire à celui publié sur le compte officiel du Parti saskatchewanais : Le Globe and Mail publie une fois de plus des absurdités depuis sa tour d'ivoire du centre-ville de Toronto.

Jason Kenney s'y met aussi

Scott Moe a aussi été rejoint par le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, qui s’est lui aussi montré critique au sujet de la chronique.

Je suis heureux de dire qu'environ 40 % des véhicules circulant sur les routes de l'Alberta sont des camionnettes, écrit M. Kenney sur son compte Twitter.

L’auteur de la chronique, Marcus Gee, écrit que la tendance a dépassé les milieux ruraux et que ce type de voiture est maintenant l’un des plus vendus au pays.

Autrefois, véhicule de cowboy, d'entrepreneur et du bon vieux garçon, la camionnette est devenue le véhicule le plus répandu sur le continent. Même les stationnements en ville en sont remplis, affirme Marcus Gee.

Plus loin dans la chronique, on peut lire que le F-150 est le véhicule le plus vendu au Canada depuis plus d’une décennie.

Avec des ventes de véhicules électriques très basses par rapport au reste du pays, la Saskatchewan est l’une des provinces qui restent attachées au modèle de la camionnette, tout comme son premier ministre.

Une nécessité en Saskatchewan

La camionnette s’est beaucoup transformée au cours des dernières années.

L'expert en conduite Michelin, Carl Nadeau, estime que les camionnettes deviennent mieux adaptées en terrain urbain. Elles ont aussi grandement amélioré leur empreinte environnementale.

Les différences sont majeures par rapport à autrefois. Concernant la consommation de carburant, même avec les modèles classiques, elle a fortement baissé. Certains modèles ont des transmissions à huit ou dix rapports de vitesse, ce qui permet de sélectionner un meilleur rapport, permettant l'économie d’énergie, a-t-il expliqué.

Le président de l’Association des producteurs de la Saskatchewan, Todd Lewis, affirme que la Saskatchewan ne peut se passer de ce type de véhicules en raison des nombreuses terres agricoles.

Je pense que les camionnettes font partie intégrante de la vie de tous les jours dans les milieux ruraux du Canada. Notre pays est vaste. Lorsque vous pensez à la quantité de terres agricoles concentrées dans une même province, bien évidemment nous avons besoin de camionnettes. Nous allons continuer à les utiliser et continuer à en avoir besoin. À dire vrai, ce n'est pas un luxe, c'est une nécessité dans la majorité des cas, a-t-il soutenu.

Avec les informations de Katia St.Jean et Fred Harding

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !