•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festif! de Baie-Saint-Paul : la créativité aura été payante

La scène est couverte de branche et rappelle un nid d'oiseau.

Des caisses de pommes ont été ajoutées devant la scène du Parc de la Virevolte.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Charlevoix a encore une fois vibré au rythme du Festif! de Baie-Saint-Paul cette fin de semaine. L’événement, présenté encore une fois de façon plus intime, est considéré comme un succès par l’organisation qui compte s’en inspirer dans les prochaines années.

C’est sous les notes de Paul Jacobs et de TEKE TEKE que le Festif! s’est clôturé dimanche soir, après cinq jours de concerts.

Après avoir organisé La petite affaire, une série de concerts très intimes en septembre 2020, l’équipe est revenue à une formule plus traditionnelle du festival cette année, adaptée aux mesures sanitaires en place.

Ce sont près de 18 000 billets qui ont trouvé preneurs pour les 85 spectacles organisés du 21 au 25 juillet. Selon le directeur général du festival Clément Turgeon, il restait à peine une vingtaine de billets en vente. Une cinquantaine d’artistes et groupes ont offert des performances. Lors d’une année normale, plus d’une centaine de concerts sont organisés.

Des gens prennent du bon temps sur une terrasse aménagée.

Le parvis de l'église est devenu le Parvis du Festif!, un espace coloré et musical.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Scénographie gagnante

Pandémie oblige, le comité organisateur du Festif! a encore une fois dû adapter sa programmation en conséquence. Pour le directeur général, il était important de tenter de faire oublier le plus possible les mesures sanitaires aux participants.

Tout au long des préparatifs, c’est donc la créativité qui a inspiré l’équipe organisatrice dans la scénographie. Ce qui est important en temps de COVID-19, c'est de bâtir une expérience autour, pour que les gens ne sentent pas que c'est un spectacle en pandémie, explique Clément Turgeon.

Ainsi, les spectacles ont eu lieu dans neuf nouveaux sites en plus des deux sites habituels. On est souvent dans des cours arrière, des balcons, sur le bord de l’eau. Là on est allé dans des places, c’était super industriel, un pit à sable, une bétonnière et les gens ont vraiment aimé ça, ajoute-t-il.

Des éléments spéciaux ont aussi été ajoutés au décor. Par exemple, des caisses de pommes ont fait office de sièges sur une des scènes. Une façon de maintenir la distanciation entre les spectateurs, sans que le facteur pandémie soit trop évident.

Clément Turgeon indique avoir reçu beaucoup de commentaires positifs quant à la scénographie, et compte donc encore intégrer cet élément dans les prochaines années. On parle déjà de reformer l’équipe et de penser d’avance à tout ce qu’on pourrait faire.

Une scène de spectacle dans un champ.

Une des scènes du Festif! 2021 à Baie-Saint-Paul.

Photo : Le Festif! de Baie-Saint-Paul

Ambiance intime

Le facteur d’intimité du Festif! était encore une fois plus important cette année. En temps normal, jusqu’à 5 000 personnes peuvent assister à certains des concerts. Cette année, le maximum a été établi à 500 spectateurs.

Malgré le retour attendu des grands rendez-vous l’an prochain, le Festif! gardera des événements plus intimes, qui ont été appréciés tant par les spectateurs que les artistes.

Des spectateurs sont assis au pied d'une scène décorée avec des branches d'arbre.

Le groupe Men I Trust a performé lors de la dernière journée du festival.

Photo : Radio-Canada

Le groupe Men I Trust en était dimanche à sa première prestation au festival, et la chanteuse et guitariste du groupe Emmanuelle Proulx affirme que cela a contribué à améliorer son expérience. Des fois, les scènes sont tellement grandes. Dans les festivals, on est super séparés l'un de l'autre. Là, c'est chaleureux et le son est meilleur sur scène, explique l’artiste.

Somme toute, les organisateurs de l’événement sortent épuisés mentalement, mais très satisfaits du déroulement des derniers jours.

Avec des informations de Valérie Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !