•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

EN VIDÉO | Andrina Turenne chante pour la gouverneure générale

Une femme chante au micro en tenant une guitare.

Andrina Turenne chante lors de la cérémonie d'installation de la nouvelle gouverneure générale du Canada.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Métisse manitobaine Andrina Turenne fait partie des quelques artistes qui ont offert une prestation devant la gouverneure générale du Canada, Mary Simon, lors de la cérémonie d’installation qui s’est déroulée lundi.

Andrina Turenne a interprété En plein cœur mai, une chanson qui porte sur la lutte des Métis et des francophones de l’Ouest. L'auteure-compositrice avait mis en musique ce texte de Jean-Marc Dalpé, dans le cadre du spectacle Le Wild West Show de Gabriel Dumont, présenté dans plusieurs régions du pays à partir de 2017.

Née en 1947 à Kangiqsualujjuaq, au Québec, d’une mère inuk et d’un père britannique qui gérait un poste de traite de fourrure de la baie d'Hudson, Mary Simon est une ancienne animatrice de radio qui représente son peuple dans diverses instances depuis plusieurs décennies.

Elle devient la 30e gouverneure générale du Canada et la première représentante autochtone à occuper cette fonction.

Mary Simon a été officiellement assermentée par le juge en chef de la Cour suprême, Richard Wagner, lors d’une cérémonie sobre, en raison de la pandémie de COVID-19.

Le caractère historique de ce moment m’inspire, alors que notre pays continue de faire face aux dures réalités de notre passé collectif, a déclaré le premier ministre Justin Trudeau lors de la cérémonie. Je sais que, comme première gouverneure générale autochtone du Canada, Son Excellence saura nous aider à confronter ces difficiles vérités ensemble, à avancer sur le chemin commun de la réconciliation et à bâtir des ponts entre tous ceux qui vivent en ce pays.

Le premier ministre s’est dit aussi assuré que la gouverneure générale saura représenter les Canadiens dans toute leur diversité, y compris sur le plan des deux langues officielles.

Mary Simon, qui est bilingue, parle anglais et inuktitut. Selon le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, elle a commencé à apprendre le français comme elle s'était engagée à le faire lors de l'annonce de sa nomination, qui a suscité des critiques et entraîné une vague de plaintes parce qu'elle ne pouvait s'exprimer dans les deux langues officielles du pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !