•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nuit mouvementée dans le Pontiac à la suite des orages

Un arbre bloque partiellement une route, tandis qu'un policier contrôle la circulation.

Plusieurs arbres ont été déracinés par les vents lors des orages de dimanche soir.

Photo : S.B.

Radio-Canada

Le Pontiac a connu une nuit mouvementée en raison des orages qui ont touché durement la région en début de soirée dimanche.

Selon la police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, plusieurs arbres se sont retrouvés au sol, sur des routes notamment.

Les autorités confirment cependant que personne n’a été blessé et qu’aucun autre dommage n’a été rapporté.

Des arbres au sol près d'un camion de pompiers.

La tempête a touché durement le Pontiac.

Photo : S.B.

Les routes encombrées par les branches et les troncs ont été dégagées rapidement par les autorités.

C'était terrible

C’était incroyable, la force de cette affaire-là, a rapporté M. Blais, un résident du chemin Bradley, dans la municipalité de Pontiac, peu après la tempête.

L'homme porte une lampe sur le front, alors qu'autour de lui règne la pénombre.

M. Blais, un résident du chemin Bradley, dans la municipalité de Pontiac, dit que la tempête a secoué le secteur pendant de longues minutes.

Photo : S.B.

Notre jardin est fini, tout est à plat. Il y a des arbres déracinés partout.

Une citation de :M. Blais, résident du chemin Bradley, dans la municipalité de Pontiac

Selon lui, la tempête a secoué le secteur pendant de longues minutes, qui ont semblé interminables.

C’était terrible, ça a duré 25 minutes. Il y a encore des morceaux de glace gros comme ça partout devant ma maison, a ajouté le résident, en montrant la taille des grêlons qui se sont abattus, certains aussi gros qu’une balle de golf.

Accumulation de grêle sur le balcon, près d'une porte de la résidence.

Une accumulation de grêle sur le balcon d'une résidence du chemin Bradley

Photo : S.B.

Sa voisine Mélissa a vu venir la tempête de loin. Le terrain derrière sa résidence donne sur une vaste plaine agricole qui se situe au pied des montagnes.

On regardait la tempête dehors et on a vu les montagnes au loin : il y avait un gros mur blanc qui s’en venait, les montagnes ont disparu derrière ça et c’est arrivé très rapidement.

Une citation de :Mélissa, résidente du chemin Bradley

Effrayées par le déchaînement des éléments, elle et sa famille ont décidé de se réfugier au sous-sol de la résidence du chemin Bradley.

Une résidente en entrevue devant sa demeure.

Mélissa, une résidente de Pontiac, témoigne des dommages causés par les orages.

Photo : S.B.

La grêle a commencé à tomber. [Les grêlons étaient] un peu plus petits qu’une balle de golf et le vent soufflait très fort, a renchéri Mélissa.

Nous avons couru au sous-sol et ça a duré plusieurs minutes. Heureusement, on n'a pas eu trop de dommages à notre propriété.

Le dalot est parsemé de cavités, illustrant la force de l'impact des grêlons lors du passage de la tempête.

Un résident du chemin Bradley montre les dommages causés au dalot et à sa gouttière par les précipitations de grêlons lors d'une tempête dans la municipalité de Pontiac.

Photo : S.B.

Des alertes diffusées

Dimanche soir, des alertes d’orages violents d'Environnement Canada étaient en vigueur dans le nord d’Ottawa et dans plusieurs secteurs de l'est ontarien. Des secteurs en Outaouais étaient aussi visés.

Environnement Canada mettait les gens en garde contre le risque de fortes rafales et de gros grêlons.

Une alerte d'orages violents est diffusée lorsqu'il y a ou aura des orages s'accompagnant probablement d'au moins un des éléments suivants : grosse grêle, vents destructeurs, pluies torrentielles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !