•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombre record de victimes civiles en Afghanistan en mai et en juin, rapporte l’ONU

Des membres du personnel de sécurité afghan inspectent un véhicule endommagé.

Des membres du personnel de sécurité afghan inspectent un véhicule endommagé qui tirait des roquettes à Kaboul le mardi 20 juillet 2021.

Photo : Associated Press / Rahmat Gul

Reuters

Près de 2400 civils ont été tués ou blessés en Afghanistan en mai et juin sur fond de flambée des affrontements entre les forces de sécurité afghanes et les talibans, un nombre record pour ces deux mois depuis le début de ce recensement en 2009, ont annoncé lundi les Nations unies.

Au cours du premier semestre, 5183 victimes civiles, dont 1659 décès, ont été recensées par la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA), qui précise dans un rapport que ce nombre s'inscrit en hausse de 47 % par rapport aux six premiers mois de l'année 2020.

La très forte hausse du nombre de civils tués ou blessés à partir du 1er mai est particulièrement inquiétante, avec presque autant de victimes recensées sur la période mai-juin qu'au cours des quatre mois précédents.

Une citation de :Extrait du communiqué de la MANUA

Ces données soulignent la situation catastrophique dans laquelle se retrouvent les civils afghans du fait de l'intensification des combats en mai et juin à la suite de l'annonce par le président des États-Unis Joe Biden d'un retrait progressif des troupes américaines encore déployées en Afghanistan entre le 1er mai et le 11 septembre.

Au cours des deux derniers mois, les talibans ont multiplié les offensives d'ampleur, prenant le contrôle de zones rurales, de points de passage frontaliers et des faubourgs de capitales provinciales. Cela a déclenché de violents affrontements avec les forces de sécurité afghanes et des frappes aériennes afghano-américaines pour tenter de repousser les attaques talibanes.

Discussions de paix, peu de résultats

Abdullah Abdullah serre la main du mollah Abdul Ghani Baradar.

Le chef du Haut Conseil pour la réconciliation nationale d'Afghanistan, Abdullah Abdullah, et le chef de l'équipe de négociation des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar, lors d’une rencontre à Doha le 18 juillet 2021

Photo : Getty Images / KARIM JAAFAR

Les négociateurs du gouvernement afghan et des taliban se sont rencontrés à plusieurs reprises ces dernières semaines dans la capitale qatarie Doha, mais des diplomates ont prévenu que peu de progrès avaient été enregistrés depuis le début de ces discussions sur le processus de paix en septembre.

J'implore les talibans et les dirigeants afghans à prendre garde à la sombre et terrifiante évolution du conflit, ainsi qu'à son impact dévastateur sur les civils.

Une citation de :Deborah Lyons, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU en Afghanistan

Un nombre sans précédent de civils afghans seront tués ou mutilés cette année si cette recrudescence des violences n'est pas endiguée, a-t-elle prévenu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !