•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de commerces fermés le dimanche en Estrie

L'horaire d'un commerce posé dans une vitrine fermé le dimanche.

Les commerces jugés essentiels ont renoué avec cette pratique durant la pandémie. Au printemps 2020, ils ont fermé leurs portes les dimanches à la suite d'un décret gouvernemental durant quelques semaines.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Travailler ou relaxer le dimanche? De plus en plus de commerces ferment leurs portes le dimanche pour pallier le manque de main-d'œuvre ou pour tout simplement accorder un temps de répit aux employés. Cette pratique est peu répandue pour l'instant, mais certaines entreprises aimeraient voir d'autres commerces l'adopter.

C'est sûr que l'on a de grosses semaines donc le dimanche, un petit repos ou un petit congé, on est reparti pour la semaine et ça fait du bien à tout le monde , a lancé le directeur de production de l'épicerie fine Le Coin d'Italie , Simon Oddo. La direction précédente avait instauré cette habitude pour son équipe. M. Oddo et sa famille ont poursuivi en ce sens.

C’est vraiment un milieu familial et on voulait garder ça. On a beaucoup d’étudiants qui travaillent pour nous et on veut leur permettre d’avoir une journée de congé

Une citation de :Simon Oddo, directeur de production de l'épicerie fine Le Coin d'Italie

Même son de cloche du propriétaire du Timber Mart de Richmond, Nicolas Couture. Pour la rétention et le recrutement de notre personnel, c'est un gros coup de main , a indiqué le propriétaire. La rentabilité n’est pas un enjeu pour son entreprise, même avec un jour de la semaine en moins.

Les chiffres ont été transposés. Si on prend l'addition du samedi et du dimanche et que l'on ramène tout au samedi, cela fait juste en sorte qu'on est plus occupé le samedi. On court un petit peu plus, mais ce n'est pas une grosse différence. 

Une citation de :Nicolas Couture, propriétaire du Timber Mat de Richmond

Un ajustement nécessaire

Les dirigeants sont conscients que ce n’est pas toutes les entreprises qui peuvent se le permettre. Si cette pratique devient la norme, des consommateurs conviennent qu'ils devront changer certaines habitudes. Je trouverais ça dommage parce que c'est quand même le fun de venir magasiner le dimanche , a laissé savoir une passante de la rue Wellington. Je trouve que c'est une bonne idée. Cela laisserait une pause avec le manque de personnel à tous les commerces de respirer un peu , selon une autre.

C'est seulement depuis le début des années 90 qu'il est possible pour les commerçants d'ouvrir le dimanche. Auparavant, la Loi sur l'observance du dimanche créée en 1907 l'interdisait.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !