•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture des attractions touristiques de Toronto

Vue aérienne de l'aquarium Ripley's au centre-ville de Toronto.

L'aquarium Ripley rouvre ses portes. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marjorie April

Radio-Canada

Après des mois de fermeture, les attractions touristiques de Toronto comme l'aquarium de Ripley, la Tour CN et le zoo de Toronto ont rouvert leurs portes au public et à capacité réduite.

Grâce à une réservation préalable, les visiteurs peuvent désormais passer sur le tapis roulant sous les requins et les raies à l'aquarium et jeter un coup d'œil au bébé tigre du zoo.

C'est un endroit formidable où venir, a déclaré le maire John Tory samedi, peu après avoir rendu visite au bébé tigre.

La possibilité d'une nouvelle normalité rend heureux les employés de l’aquarium. Le frisson, le bourdonnement et l'excitation autour du bâtiment la semaine dernière... c'est génial, a déclaré Peter Doyle, directeur général de l'aquarium Ripley. Nous sommes très enthousiastes.

Cette semaine marque la première semaine depuis novembre au cours de laquelle l'aquarium a accueilli des visiteurs, a-t-il ajouté.

M. Doyle a ajouté que l'aquarium poursuivait ses programmes éducatifs virtuels, mais qu'il était impatient de voir les restrictions concernant les visites en personne s'assouplir encore davantage, car une grande partie des visiteurs de l'aquarium viennent généralement des États-Unis.

La réouverture de ce type d'attractions est un premier pas nécessaire, a déclaré Andrew Weir, vice-président exécutif de Destination Toronto.

Avant la pandémie, la ville accueillait en moyenne 27 millions de visiteurs par an.

Avoir une base diversifiée de visiteurs est important, a ajouté M. Weir.

Il recommande aux Torontois non seulement de profiter de la ville et de partager leurs expériences sur les médias sociaux. Nous avons ici le pouvoir de six millions de spécialistes du marketing.

Toutefois, M. Weir a également averti que le chemin de la reprise pour une ville comme Toronto sera long, étant donné que bon nombre des moteurs du tourisme - réunions d'affaires, congrès et autres - ne sont pas encore de retour.

Dans les mois à venir, nous devons établir les bases pour vivre et faire fonctionner une économie de tourisme avec la COVID comme partie intégrante de nos vies, a-t-il déclaré. Nous savons qu’elle ne va pas disparaître.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !