•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pandamour, un nouveau spectacle estival pour la Troupe du Jour

Les artisans de la pièce devant une camionnette.

La Troupe du Jour est en tournée jusqu'au 1er août avec sa pièce «Pandamour».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Troupe du Jour présente la pièce de théâtre en plein air Pandamour. Après avoir joué sa nouvelle création à Prince Albert et à Saskatoon, la compagnie fransaskoise s’arrête dimanche à Bellevue.

La metteuse en scène Gabrielle Dufresne indique qu’il s’agit d’une pièce qui se penche sur la vie durant la pandémie, avec l’espoir que celle-ci arrive à son terme.

C’est une célébration du fait que la pandémie vient tranquillement à sa fin, explique-t-elle. Et c’est une célébration aussi de l’amour qu’on a vécu, des pertes qu’on a vécues, des connexions qu’on a faites durant la pandémie, cette expérience universelle.

Tant les spectateurs que les artisans de la pièce, d’ailleurs, semblent se réjouir de pouvoir renouer avec les autres.

On a eu beaucoup de commentaires : "Oh! ça fait du bien’’. [Les spectateurs] restent longtemps et jasent entre eux. Je pense qu’ils ont besoin de ça, des rires, des applaudissements, remarque Émilie Dubois, qui est comédienne et qui a coécrit la pièce.

Le plaisir est partagé par les acteurs, heureux de voir des visages dégagés, de jouer avec les autres, [...] de ressentir aussi le feedback de ceux qui [les] applaudissent, [les] regardent. C’est la chaleur humaine, lance Mme Dubois.

Le fait que la représentation se déroule en plein air comporte son lot de défis, notamment sur le plan de la musique, comme le fait remarquer Dean Stockdale, qui signe la musique originale de la pièce.

Il y avait beaucoup de vent, j’avais peur, on avait des problèmes techniques, mais c’était bien.

Après Bellevue dimanche, la troupe poursuivra sa tournée à Moose Jaw le 30 juillet, à Regina le 31 juillet, puis à Gravelbourg le 1er août.

Avec des informations d’Oliver Hamel et de Mercia Mooseely

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !