•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'épicerie Écolovrac va s'installer à Rouyn-Noranda

La boutique est déjà présente à Amos depuis 4 ans.

La boutique Écolovrac d'Amos

La boutique Écolovrac d'Amos

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Les propriétaires de la boutique Écolovrac, une épicerie à vocation zéro déchet, vont ouvrir un magasin à Rouyn-Noranda.

La boutique qui vend plus de 350 produits en vrac est déjà présente à Amos depuis 4 ans.

Devant la popularité du magasin et la grande demande pour ses produits, les propriétaires ont décidé d'installer un autre magasin dans capitale du cuivre cet automne.

Le copropriétaire Sylvain Bergeron compte offrir les mêmes produits qu'il vend à Amos.

La réponse des gens est là même en temps de pandémie. Et on voit passer des commentaires, des fois ils disent : “Ah c'est dommage vous n'êtes pas à Rouyn, vous n'êtes pas dans telle ville”. Donc on a décidé de se lancer dans un deuxième magasin. Ça fait un an qu'on est sur le projet. L'idée c'est d'offrir la même chose, peut-être un peu plus de ce qu'on offre présentement à Amos, dit Sylvain Bergeron.

Des pâtes aux grillons sont à vendre dans un plat de plastique dans une épicerie en vrac.

Des pâtes aux grillons sont vendues en vrac à la boutique Écolovrac d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Félix B. Desfossés

Les propriétaires ont également choisi d'utiliser le moins possible de matériel neuf pour meubler leur magasin.

L'environnement c'était très important. Le magasin est fait presque entièrement de choses recyclées. C'est un peu la pensée du magasin.

Une citation de :Sylvain Bergeron

L'idée c'est de réutiliser ce qui existe déjà si on veut être concrets dans la réduction des déchets. On essaie aussi d'acheter le moins possible neuf. Si on prend le magasin d'Amos, on pourrait dire qu’on a au moins 90 % de notre matériel qui est soit fabriqué de matière recyclée ou acheté de seconde main, dit-il.

Les propriétaires ont dû adapter leur magasin pour respecter les mesures sanitaires et malgré la pandémie, la demande pour les produits en vrac est importante.

Ils comptent recruter 4 employés pour faire fonctionner le nouveau magasin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !