•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

570 participants attendus à un tournoi de golf des Premières Nations à Ponoka

Les femmes sont invitées au tournoi pour la première fois.

Des golfeurs tienennent une coupe à l'intérieur d'un chalet.

Le dernier tournoi All Nations cup, qui s'est tenu en 2019, a été remporté par l'équipe de Fort McKay.

Photo : Joline Wood

Radio-Canada

Le tournoi All Nations Cup, qui commence dimanche, devrait rassembler au moins 570 golfeurs et golfeuses autochtones à Ponoka en Alberta. Ce serait le plus grand événement du genre au pays.

Des participants de l’Alberta, de la Saskatchewan et de l’Ontario s’affronteront toute la semaine au Wolf Creek Golf Resort de Ponoka.

L’organisateur Wayne Wood dit qu’il a été surpris de l’explosion de popularité de l’événement.

Nous avons lancé ça en pensant que si nous avions, peut-être, 150 personnes nous serions heureux, dit-il.

Mais la réponse a été phénoménale.

Les golfeurs sont tous des membres des Premières Nations qui représentent leur communauté au tournoi.

Les femmes et les joueurs juniors invités pour la première fois

Traditionnellement, le tournoi All Nations Cup n’accueillait que des golfeurs seniors masculins. Pour la première fois cette année, les femmes et les participants de toutes les catégories d’âge seront de la partie.

Nous voulions inclure tout le monde, depuis le moment où ils ont pris leur premier bâton pour essayer le sport jusqu’au moment où ils doivent prendre leur retraite, dit Wayne Wood.

Il souligne que l’événement prend une importance particulière alors que plusieurs des golfeurs ne se sont pas vus depuis le début de la pandémie.

Plusieurs d’entre eux ont grandi ensemble et se connaissaient quand ils étaient tout petits. Maintenant, certains ont plus de 70 ans et ils ont à peine vu leurs amis de longue date. C’est un vrai plaisir pour eux [de les retrouver].

Wayne Wood et ses neveux, Jeremy et Cordell Makokis, sont à la tête de la compagnie Warrior Golf, qui organise le tournoi All Nations Cup depuis 2008.

Jeremy Makokis souhaite que l’événement serve de vecteur d’unification et de solidarité entre les participants de différentes nations.

La colonisation et les pensionnats avaient pour mandat de nous séparer pour mieux conquérir. [...]C’est pour cela qu’on a de petites réserves. On était plus nombreux avant, dit-il.

« Je pense que [All Nations Cup] est un de ces événements qui permettent à nos gens de se rassembler de nouveau pour célébrer et former un tout ensemble, comme on l’était avant. »

Le président du Wolf Creek Golf Resort, Ryan Vold, dit que le tournoi est le premier gros événement à se tenir sur les lieux depuis le début de la pandémie.

C’est vraiment un honneur de pouvoir être leur hôte, dit-il.

Avec un peu de chance, nous aurons une semaine de beau temps et de bon golf.

Avec les informations d'Anusha Kav

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !