•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sculpture dans le tronc d’un arbre immortalise l’ourson abattu à Dorval

Dale Ruff, originaire de Dorval, pose devant la sculpture d'un ours.

Dale Ruff, originaire de Dorval, pose devant la sculpture d’ours noir qu’il a taillée dans le tronc d’un arbre vieux de 200 ans.

Photo : Kwabena Oduro/CBC

Radio-Canada

Un arbre de 200 ans en décomposition à Dorval a été transformé en sculpture en guise de mémorial pour le jeune ours noir qui avait beaucoup fait jaser lors de son escapade dans les cours de cette municipalité de l'ouest de l'île de Montréal en mai dernier.

L'ours a été capturé le 23 mai dernier après une opération de six heures. Les résidents avaient d'abord été informés que l'animal serait relocalisé, mais le gouvernement du Québec l'a euthanasié quelques jours plus tard.

Cette triste fin a beaucoup touché Joanne Ewasew, une propriétaire du quartier.

Tout le monde était triste à ce sujet […] Ça aurait dû avoir une fin plus heureuse.

Une citation de :Joanne Ewasew

C'est pourquoi elle a demandé à un artiste de donner une nouvelle vie à l'arbre dans sa cour en immortalisant l’ours dans le tronc.

Un ours au bas d'un arbre.

Les résidents ont été informés que l'animal capturé en toute sécurité allait être relocalisé, mais le gouvernement du Québec l'a euthanasié quelques jours plus tard.

Photo : Radio-Canada / Kolya Hubacek-Guilbault

Elle a fait appel à l'artiste Dale Ruff, résident de Rigaud, qui est connu pour ses sculptures d'animaux réalisées grâce à une tronçonneuse.

Il s'est dit honoré de pouvoir donner une tournure positive à un événement malheureux.

M. Ruff a passé deux jours à ciseler le bois pour réaliser la sculpture, qu'il doit bientôt recouvrir de vernis afin qu'elle résiste à l'épreuve du temps.

La sculpture de l’ours a été bien accueillie dans le quartier, selon un voisin, Bruno D'Amico. Il estime qu’elle s'accorde bien avec la flore et la faune de la région.

Le quartier est connu sous le nom de rues des oiseaux, car toutes les rues portent des noms d'oiseaux, explique Bruno D'Amico. Maintenant, ce sera aussi le quartier de l'ours!

Pour Mme Ewasew, la sculpture est exactement comme elle l'avait imaginée. L'arbre vivra pour toujours et l'ours aussi, a-t-elle déclaré.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !