•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de Hongrois dans les rues de Budapest pour dénoncer une loi « anti-gai »

Des manifestants à Budapest tenaient une bannière sur laquelle on peut lire «Savez-vous qui vous aimez? Qui vous voulez!» le samedi 24 juillet 2021.

Des milliers de personnes se sont réunies dans un élan de solidarité dans la capitale hongroise ce samedi.

Photo : Associated Press / Anna Szilagyi

Agence France-Presse

Plusieurs milliers de Hongrois ont défilé samedi à Budapest pour la marche des fiertés, alors que le premier ministre Viktor Orban a annoncé la tenue prochaine d'un référendum sur une loi interdisant la promotion de l'homosexualité pour les mineurs, dénoncée par l'Union européenne.

De nombreuses personnes sont consternées par la nouvelle loi et la propagande anti-gai. Elles veulent montrer leur soutien à la communauté LGBT, a déclaré à l'AFP Johanna Majercsik, porte-parole des organisateurs de la marche des fiertés de Budapest.

Selon elle, la marche a rassemblé samedi davantage de participants que lors de ses éditions précédentes.

Un photographe de l'AFP a constaté que des milliers de personnes ont pris part au défilé haut en couleurs, qui a arpenté un boulevard avant de franchir le Danube et de rejoindre un parc.

La Commission européenne a lancé une procédure d'infraction à l'encontre de Budapest après l'adoption le 15 juin d'une loi qui interdit notamment l'évocation de l'homosexualité et du changement de sexe auprès des mineurs.

Je n'ai jamais participé à une marche des fiertés auparavant, même si j'ai toujours soutenu les personnes LGBT et compris leurs problèmes, a déclaré dans la foule Zsofi Varadi, 46 ans, avant d'enfiler un T-shirt aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Mais cette année je suis vraiment en colère car il y a une telle propagande visant la communauté LGBT, qu'elle a besoin de voir de nombreuses personnes lui apportant leur soutien, a ajouté cette mère de deux enfants.

Une vue éloignée du pont rempli de manifestants.

Des milliers de personnes ont convergé vers le pont Szabadsag, surnommé « pont de la Liberté », au centre-ville de Budapest.

Photo : Associated Press / Anna Szilagyi

Des drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel étaient accrochés sur des balcons d'immeubles sur le trajet de la marche, tandis que des pancartes brandies par les participants caricaturaient Viktor Orban et le parti au pouvoir Fidesz.

Mercredi, M. Orban a annoncé la tenue, à une date encore non précisée, d'un référendum destiné à recueillir le soutien des électeurs à cette loi.

Quelque 200 contre-manifestants déployés le long du cortège et séparés des participants à la marche des Fiertés par un cordon policier ont brandi des pancartes proclamant Stop à la pédophilie LGBT et proféré des insultes homophobes.

La loi anti-pédophilie a donné à des patriotes comme nous des armes pour protéger nos enfants de déviants comme eux, a clamé dans un mégaphone un orateur devant les contre-manifestants.

Plusieurs dizaines d'ambassadeurs en poste à Budapest ont assisté à la parade, après que plus de 40 ambassades et instituts culturels étrangers eurent rendu publique une déclaration commune de soutien aux droits des LGBT cette semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !