•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 60 Cubains poursuivis après les manifestations du 11 juillet

Des milliers de personnes dans la rue pour une manifestation.

Des milliers de manifestants avaient défilé à San Antonio de los Baños, une petite ville à une trentaine de kilomètres de La Havane.

Photo : AFP / Yamil Lage

Agence France-Presse

Près de 60 Cubains ont été poursuivis pour avoir participé aux manifestations sans précédent du 11 juillet, a annoncé samedi un haut responsable judiciaire, qui n'a cependant pas précisé le nombre d'arrestations et a rejeté les accusations de « procès sommaires ».

Jusqu'à hier [vendredi], les tribunaux municipaux du pays ont été saisis pour des cas impliquant 59 personnes, accusés d'avoir commis des délits durant les troubles, a déclaré le président du Tribunal suprême populaire, Ruben Remigio Ferro, la plus haute juridiction à Cuba.

Il a précisé, lors d'une conférence de presse, que parmi les 59 personnes poursuivies pour délits mineurs, tels que l'outrage à magistrat, désordre public ou blessures sans gravité, une a été acquittée et les autres n'ont pas encore reçu de condamnation définitive, et donc ne peuvent toujours pas faire appel.

En réalité, il y a eu peu d'affaires devant les tribunaux, a-t-il affirmé, rejetant les accusations portant sur une avalanche de cas dans le pays.

Interrogé sur le nombre de personnes arrêtées pendant les manifestations, M. Ferro a répondu que lui aussi était curieux de le savoir.

Je suis curieux aussi, je ne sais pas. On parle d'un chiffre, puis d'un autre […], c'est en cours d'investigation, mais je ne connais pas ce chiffre, il n'est pas disponible, a-t-il déclaré.

Selon une liste diffusée sur Twitter par des groupes de l'opposition comme le collectif d'artistes 27N et des médias indépendants comme Periodismo de Barrio (« Journalisme de quartier » en français), plus de 600 personnes ont été interpellées.

Le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez, a déclaré cette semaine que la majorité des détenus avaient été relâchés, après avoir été sanctionnés d'une amende ou placés en résidence surveillée.

M. Remigio Ferro a reconnu que les procès étaient plus expéditifs, mais a assuré qu'ils respectaient le droit de la défense. Ce ne sont pas des procès sommaires, mais plus brefs, a-t-il nuancé.

Le photographe et vidéaste Anyelo Troya, 25 ans, arrêté avec son appareil photo pendant la manifestation aux abords du Capitole, le siège du Parlement à La Havane, a été condamné à un an de prison pour désordre public, selon sa famille.

Il a été jugé mercredi devant un tribunal de la capitale en comparution immédiate, avec 12 autres manifestants, selon ses proches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !