•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés d'hôpitaux non vaccinés devront avoir un test négatif

L'Hôpital général de Toronto, vu d'un drone.

L'Hôpital général de Toronto est un des cinq établissements du réseau University Health Network.

Photo : CBC/Sue Reid

Radio-Canada

Un important réseau hospitalier torontois obligera ses employés qui ne sont pas vaccinés à faire un test de dépistage de la COVID-19 à la maison avant de se présenter au travail.

University Health Network, qui regroupe cinq établissements de santé, vise à appliquer intégralement cette nouvelle politique à partir du 9 août.

Le réseau a commencé à informer ses employés à ce sujet en juin.

Les travailleurs doivent dire à l'employeur s'ils ont été vaccinés contre la COVID-19, s'ils ont une exemption médicale, s'ils ne veulent pas transmettre cette information à l'employeur ou s'ils ne seront pas vaccinés.

Ceux qui ne sont pas vaccinés ou qui ne veulent pas transmettre l'information à University Health Network recevront des trousses de dépistage à utiliser 48 heures avant de se présenter au travail.

La porte-parole du réseau hospitalier, Gillian Howard, a affirmé qu'entre 85 et 90 % des employés à temps plein sont vaccinés.

L'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario réclame la vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé qui sont en contact direct avec les patients.

L'Association médicale de l'Ontario prône elle aussi la vaccination complète et obligatoire des travailleurs de santé pour leur propre protection, celle de leurs patients et de la communauté.

Le premier ministre Doug Ford a déclaré à la mi-juillet qu'il n'obligerait pas les employés de la santé, ou d'un autre secteur, à se faire vacciner. Il estime qu'ils ont le droit constitutionnel de choisir de se faire vacciner ou non.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !