•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des espaces de camping gratuits à Roberval

Un véhicule motorisé devant le lac Saint-Jean.

Les adeptes de « vanlife » peuvent s'installer gratuitement au bord du lac Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Kenza Chafik

Radio-Canada

Devant l'engouement pour la vanlife et le nombre croissant de véhicules récréatifs, la Ville de Roberval a décidé d'aménager 35 espaces gratuits sur le bord du lac Saint-Jean. Les touristes nomades peuvent y camper jusqu'à cinq jours consécutifs.

Les espaces sont grands, les gens sont distancés, il y a un peu moins de promiscuité que sur un terrain de camping habituel et, en test pour cette année, on s'est dit : "Faisons le gratuitement plutôt que d'investir sur une plateforme de tarification" , explique le maire de Roberval, Sabin Côté.

Le mot s'est vite passé sur les réseaux sociaux et la halte est très populaire. Il faut dire que la majorité des campings de la région affichent complet pour la saison estivale.

La réponse est excellente jusqu'à présent. On a commencé au mois de juin et il y a de l'affluence et de la fréquentation constante , ajoute M. Côté.

Sabin Côté dans la halte VR.

Le maire de Roberval, Sabin Côté

Photo : Radio-Canada / Kenza Chafik

Comme dans un camping, des toilettes, des poubelles et une station de vidange pour les eaux usées sont accessibles. Plusieurs activités incontournables de Roberval sont également à proximité. Tout a été mis en place pour satisfaire les vacanciers.

La halte VR se veut complémentaire aux autres camping du coin. Le but est de s'assurer que les campeurs séjournent dans un espace réglementé.

C'est beaucoup plus bucolique d'être ici que d'être dans la cour d'un centre d'achat , fait valoir Sabin Côté.

La Ville souhaite revamper ce secteur et projette même d'y construire un pavillon d'accueil, question d'attirer encore plus de touristes.

La halte sera accessible jusqu’à la fête du travail.

D’après le reportage de Kenza Chafik

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !