•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accès équitable aux plans d’eau publics réclamé au Québec

Une barrière empêche l'accès à un lac sur lequel se trouve un kayakiste.

Le collectif affirme que le problème s'est accentué avec la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Danny Braun

Radio-Canada

Le Collectif pour un accès équitable aux plans d’eau publics demande au gouvernement du Québec d'assurer à tous les Québécois l’accès aux plans d’eau de la province.

Le collectif, qui regroupe plusieurs organisations dont l’Association des pêcheurs sportifs du Québec et la Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs, affirme que des citoyens ont du mal à profiter des plans d'eau publics.

Dans une lettre ouverte, les membres indiquent qu'avec le contexte pandémique, cet accès est plus restrictif dans de nombreuses municipalités qui réservent les plans d’eau de leur territoire à leurs résidents seulement alors que d’autres imposent des tarifs de plusieurs centaines de dollars.

Selon le président de l'Association des pêcheurs sportifs du Québec Stéphan Bourgeois, le problème est moins présent en Abitibi-Témiscamingue que dans les grands centres ou à proximité.

Peut-être pas en Abitibi-Témiscamingue, mais plus à proximité des grandes régions comme Montréal, Québec, Sherbrooke, de plus en plus de municipalités réservent les plages et les accès au plan d'eau à leurs seuls résidents pour limiter le nombre d'embarcations sur les plans d'eau.

Une citation de :Stéphan Bourgeois

Les amateurs de nautisme vont s'acheter des bateaux, des kayaks, des planches à pagaie et vont dépenser pour de l'habillement dans les magasins de sport, ils vont s'acheter de l'équipement, mais ils ne peuvent pratiquement plus l'utiliser nulle part, c'est une grande déception pour ces gens-là, mentionne le responsable.

Le collectif réclame notamment la mise en place de parcelles de terrains publics donnant accès aux plans d’eau, la construction de nouvelles rampes de mises à l’eau avec un stationnement à proximité à un coût abordable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !