•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première phase de la transformation de l'église de Havre-Aubert est terminée

Une église moderne avec un revêtement de pierre abîmé.

Un premier spectacle aura lieu mardi soir (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Une scène de 30 pieds par 50 pieds, avec un dégagement de plafond de plus de 30 pieds, a été aménagée à l'intérieur de l'église Notre-Dame-de-la-Visitation de Havre-Aubert.

Un premier spectacle y sera présenté le 27 juillet.

Il s'agit de la première phase du projet de rénovation et de transformation de l'église, mené par Jeannot Painchaud, président et directeur de création du Cirque Éloize.

Selon lui, une telle salle de diffusion est unique aux Îles-de-la-Madeleine.

Ça devient la plus grande salle de spectacle aux Îles : on va pouvoir accueillir sur cette scène tous les spectacles du Cirque Éloize et les spectacles de théâtre qu’on trouve à Montréal, explique-t-il.

Il n’y a rien de comparable aux Îles.

Une citation de :Jeannot Painchaud, président et directeur de création du Cirque Éloize
Jeannot Painchaud

Jeannot Painchaud, président et chef de la création au Cirque Éloize (archives).

Photo : Yannick Giguere

Vendredi, les paroissiens ont pu découvrir le résultat d’une première résidence de création. Deux ou trois autres spectacles seront présentés sur cette nouvelle scène au cours de l’été.

C’est ça le but : créer un espace scénique qui peut accueillir toute forme de spectacle à la fois, et qui vient de l’étranger et des créations qu’on va faire ici, aux Îles.

Développer un milieu de vie

Le projet de Jeannot Painchaud vise à faire de l'église une véritable salle de diffusion multidisciplinaire, mais aussi de créer un grand pôle culturel autour de celle-ci.

Pour ce faire, une prochaine étape du projet sera de transformer l'école qui jouxte l'église pour développer du logement et des commerces de proximité, une phase qui prendrait entre deux et trois années à réaliser.

Vue sur le village de Havre-Aubert à partir de la butte des Demoiselles avec l'église au centre de la photo

Le village de Havre-Aubert aux Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Ce que l’école va permettre dans une seconde phase, c’est d’avoir différentes formes d’habitation, c’est d’avoir des micro commerces, des espaces pour de la recherche et pour de la création.

Il faut créer une espèce de tissu social autour de l’église, un milieu de vie.

Une citation de :Jeannot Painchaud, président et directeur de création du Cirque Éloize

Jeannot Painchaud compte aussi proposer de l'hébergement touristique afin de financer le projet. À lui seul, le coût lié à la restauration et à la transformation de l'église est estimé à 4 M$.

Le projet à moyen terme, c’est d’avoir à la fois de l’hébergement à la semaine pour le tourisme - parce qu’il faudra quand même trouver un moyen pour payer l’hypothèque - mais également d’avoir des espaces pour des travailleurs saisonniers, et des prix spéciaux pour les artistes qui viennent en résidence de création, explique-t-il.

Une première évaluation situe le coût de la seule restauration de l’église à environ 2 millions de $.

Désacralisation à l'automne

De son côté, la présidente de la fabrique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Visitation de Havre-Aubert, Jeanne Leblanc, confirme que les démarches de désacralisation de l'église sont bel et bien entamées avec le diocèse de Gaspé.

Celle-ci s'attend à tenir la messe de désacralisation à l'automne.

L'église Notre-Dame-de-la-Visitation deviendra la deuxième église des Îles-de-la-Madeleine à être désacralisée.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !