•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le zoo Animalia accueille ses premiers visiteurs à Saint-Édouard-de-Maskinongé

L’ancien et controversé zoo de Saint-Édouard, maintenant appelé Animalia, a procédé à une première ouverture depuis 2018, samedi matin.

L’ancien et controversé zoo de Saint-Édouard, maintenant appelé Animalia, a procédé à une première ouverture depuis 2018, samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Poliquin

Radio-Canada

Ses enclos étaient vides depuis deux ans, mais le zoo de Saint-Édouard est à nouveau accessible au public samedi, sous un nouveau nom : Animalia.

La nouvelle propriétaire du zoo, Émilie Gaudry, prend donc en charge le zoo situé à Saint-Édouard-de-Maskinongé après plusieurs années tumultueuses. Le site avait dû fermer en 2019, puis a été vendu. L’ancien propriétaire, Normand Trahan, fait face à des accusations de négligence et de cruauté envers les animaux. La SPCA de Montréal avait saisi le zoo et ses animaux.

Mme Gaudry a elle aussi fait les manchettes dans le passé pour diverses raisons, notamment pour avoir laissé un alligator s’échapper dans les rues de Montréal. Elle explique que cette année, il a été plus compliqué d’obtenir toutes les permissions pour procéder à l’ouverture du zoo, en raison des normes réglementaires qui ont beaucoup changé depuis la fermeture en 2019.

Étant donné que j’étais nouvelle propriétaire sur le site, il fallait que tout soit conforme à l’arrivée des animaux. On a fait les travaux et on a eu l’accord, tout est conforme, donc on est prêt à accueillir les visiteurs. C’est sûr qu’on a des manques au niveau des animaux, on a des travaux additionnels qui se sont rajoutés, explique Émilie Gaudry.

Le zoo accueille des animaux plus dociles, lors de leur première fin de semaine d'ouverture.

Le zoo accueille des animaux assez dociles, lors de leur première fin de semaine d'ouverture.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Poliquin

Le zoo ne possède les permis nécessaires à accueillir, dans les prochaines semaines, les animaux jugés dangereux comme les lions, les léopards et les loups que depuis vendredi. Des animaux plus dociles sont donc présentés au public pour la première fin de semaine d'ouverture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !