•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : la communauté de Poplar Hill peut rentrer chez elle

Un arc-en-ciel traverse un ciel rougi par la fumée.

La région de Poplar Hill a reçu 25 mm de pluie lundi, ce qui a réduit l'intensité du feu Red Lake 65, qui se trouve près de cette Première Nation.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Radio-Canada

Après un séjour d'une semaine à Kenora et Thunder Bay, les évacués de la Première Nation de Poplar Hill qui fuyaient les feux de forêt dans le Nord de l'Ontario peuvent maintenant retourner chez eux.

Selon une mise à jour du ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts vendredi soir, le feu Red Lake 65 s'étend sur 16 651 hectares et se situe à 6 km au nord-ouest de la communauté autochtone.

Les autorités continuent de surveiller l’est du brasier, même s’il a été relativement limité par les pluies récentes, des températures plus basses, des vitesses de vent plus faibles et plus d’humidité, a écrit le ministère.

Un plan d’allumage visant à amener le feu vers ses limites naturelles a été approuvé et sera mis en place lorsque les conditions seront sécuritaires

De son côté, la Ville de Kenora a déclaré vendredi soir, par voie de communiqué, qu'elle a été honorée d'avoir eu l'opportunité d'offrir aux gens de Poplar Hill un endroit où se reposer pendant cette période difficile.

La municipalité a toutefois noté que la situation des feux de forêt pouvait changer d'un moment à l'autre, et qu'elle gardait donc ses portes ouvertes pour la communauté de Poplar Hill au cas où elle aurait besoin de revenir à Kenora.

Plusieurs brasiers continuent de brûler dans le Nord-Ouest de l’Ontario, mais le nombre de nouveaux incendies a diminué fortement depuis ces derniers jours, après un sommet de plus de 80 nouveaux feux mardi.

Les habitants de Red Lake ne devraient d’ailleurs pas être forcés de partir dans les prochains jours, selon la Municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !