•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché des boulettes à base de gourganes débloque au Québec

Aliments Boréals de Desbiens a avancé de six mois son premier objectif de commercialisation.

Un hamburger.

Les galettes végétaliennes devraient être commercialisées sous peu.

Photo : Facebook : Vivanda Boréal

Laurie Gobeil

Les trois variétés de boulettes végétariennes à base de gourganes pour hamburger font leur entrée dans 220 supermarchés du Québec cette semaine. L’entreprise Aliments Boréals a signé un contrat avec la bannière Métro avec une clause d’exclusivité.

On a le potentiel pour amener ce projet-là sur la scène internationale, sans aucun doute!, lance le président de l’entreprise, Pierre-Yves Côté, en entrevue avec Radio-Canada.

Le projet consiste à transformer des gourganes en boulettes végétariennes pour hamburger.

Pour l'entreprise, la légumineuse typique du Saguenay-Lac-Saint-Jean est une véritable mine d'or à exploiter et c’est avec en tête des objectifs précis qu’ils ont développé leurs produits.

Que ce soit des burgers santé, qui ne soient pas ultra transformés, qui ne contiennent pas de gluten, aucun produit chimique, aucun OGM et qui en même temps soient respectueux de l'environnement, poursuit Pierre-Yves Côté.

Les ambitions d'Aliments Boréals pour sa fameuse boulette sont grandes. L'entreprise a acheté 150 000 livres de gourganes en 2020 et pense en avoir besoin d'un million dans deux ans.

Les boulettes végétales sont actuellement produites à Port-Neuf, près de Québec, faute d'avoir réussi à trouver un local au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'an dernier. Des négociations sont en cours pour établir l'usine dans la région.

Elle va être capable de satisfaire aux besoins du marché du Québec, de l'Ontario et de l'Est des États-Unis. Éventuellement, ça va nous prendre une deuxième usine pour l'Ouest canadien et la Californie. Le marché californien c'est évidemment le gros marché vegan dans le monde.

Au Québec comme ailleurs, les communautés issues de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient représentent une clientèle importante pour ce que les consommateurs appellent là-bas, la fève des marais.

La demande est en explosion partout dans le monde.

Une citation de :Pierre-Yves Côté, président d'Aliments Boréals

La gourgane, pour ces gens-là, c'est un peu comme la pomme de terre ici au Québec ou le riz pour les asiatiques. Ils en consomment énormément. Ils en consomment de manière abondante dans plusieurs repas, sous plusieurs formes. [...] C'est un créneau qui est unique. Tous les produits à base de plantes dans le monde, on parle de ventes au-dessus de 4 milliards de dollars par année. Ça va augmenter à 20 milliards d'ici cinq ans.

D'autres produits comme du houmous, des saucisses et même un tofu à base de gourganes sont en cours d'élaboration.

Premières gourganes biologiques

Aliments Boréals n’est pas la seule entreprise à percevoir le potentiel de croissance de cette fève. Chez Céréales Normandin, des gourganes biologiques sont produites pour la première fois cette saison.

Cette année, on devrait congeler environ 400 000 livres de gourganes conventionnelles et 150 000 de biologiques. On va lancer à l'automne des sachets de gourganes et des produits transformés de gourganes, déclare le propriétaire de Céréales Normandin, Jacquelin Drapeau.

L'arrivée de la Congèlerie Héritier de Normandin a permis de reprendre la distribution annuelle de gourganes. La quantité de légumineuses transformées a doublé depuis l'an dernier et représente maintenant 10 % de la production totale du regroupement de producteurs.

C'est un marché à développer, car ça fait quand même quelques années qu'il ne se faisait plus de congélation de gourganes en région. Tout ce qui se produisait provenait d'Espagne et du Maroc, précise M. Drapeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !