•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pancartes contre un troisième port à Saguenay vandalisées

Une affiche indique : Non à un troisième port.

Une dizaine de ces affiches visibles sur le chemin de la Batture ont été endommagées (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une dizaine de citoyens membres du Collectif de la Batture, dans le secteur de La Baie, ont eu la surprise de voir leurs pancartes s’opposant à la construction d’un troisième port sur la rivière Saguenay vandalisées.

Membre du collectif, Ève Lapierre, qui possède un chalet sur le chemin de la Batture, juge qu’il s’agit d’un geste intimidant alors que la décision du refus du projet de GNL Québec par le gouvernement est tombée mercredi. Les membres du Collectif de la Batture comptent porter plainte à la police de Saguenay.

Il y a eu plusieurs personnes dont les pancartes ont été arrachées, plusieurs de ces personnes sont des résidents à l’année. On trouve que c’est un acte complètement gratuit, que c’est un acte de vandalisme et on a l’impression derrière ça qu’il y a un peu de violence, de vengeance, étant donné que le débat est très polarisé dans la région. Dernièrement, c’était avec GNL, a signalé Ève Lapierre.

Le Collectif de la Batture est contre la construction d'un quai de transbordement sur la Rive-Nord de Saguenay qui servirait à l’exploitation d’une mine à ciel ouvert au Lac à Paul pour le projet Arianne Phosphate, évalué à 1,2 milliard de dollars.

Avec Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !