•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commandant francophone dirigera l'escadre à Moose Jaw

Le commandant de la 15e Escadre située à Moose Jaw Jonathan Bouchard.

Le commandant Bouchard veut instaurer une vision de respect et de dignité au sein de l'escadre.

Photo : Gracieuseté du commandant Jonathan Bouchard

Radio-Canada

Trente ans après avoir amorcé sa carrière dans l’Aviation royale canadienne, le colonel Jonathan Bouchard revient à la maison à titre de nouveau commandant de la 15e Escadre située à Moose Jaw.

Pilote d'hélicoptère et instructeur de longue date, il a succédé au colonel Ron Walker le 15 juillet dernier.

Être ici à Moose Jaw, c'est vraiment un privilège. Je suis excité de retourner à la place où ma carrière a commencé et d'interagir avec tout le monde ici, a déclaré le commandant Bouchard à Radio-Canada.

Le commandant Bouchard veut instaurer une vision de respect et de dignité, en misant aussi sur la sécurité dans les airs et au sol.

Le nouveau commandant souhaite également promouvoir un environnement francophone en Saskatchewan. Il ne s’en cache pas, le français est important pour lui.

C’est une fierté de m’exprimer en français. Nos membres et leurs familles peuvent communiquer avec l'ensemble de la population saskatchewanaise, a-t-il ajouté.

Un curriculum vitae rempli

Au début des années 2000, le Colonel Jonathan Bouchard s’est joint au Département de la Sécurité intérieure des États-Unis où il a travaillé avec la Garde côtière américaine.

En 2010, il a été déployé en Afghanistan avant de commander le 442e Escadron de transport et de sauvetage à Comox, en Colombie-Britannique.

Arrivée en pleine pandémie

Traditionnellement, un changement de commandant est un événement qui se fait en grande pompe, avec défilés militaires et survols d’avions.

Les choses ont été toutefois beaucoup moins festives cette année en raison de la pandémie.

Ce n’est pas toujours facile d’arriver en pleine pandémie. Les mesures sont en place et on continue de donner de la formation aux pilotes, a-t-il expliqué.

Le commandant Bouchard avoue n’avoir pas volé depuis un certain temps. Un de ses objectifs est de le faire avec les pilotes en formation afin de mieux comprendre les enjeux actuels.

Il affirme être en Saskatchewan, plus précisément à Moose Jaw, pour quelques années, mais n’a pas de boule de cristal pour l’avenir.

Avec les informations de Katia St. Jean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !