•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier bilan pour la cellule stratégique de la Nation Innue

Le centre de vaccination de la communauté innue de Uashat.

Le centre de vaccination de la communauté innue de Uashat

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac-Poirier

Radio-Canada

La cellule stratégique contre la COVID-19 de la Nation Innue a terminé, vendredi, à Uashat mak Mani-utenam, une tournée dans des communautés plus à l’est sur la Côte-Nord.

L’objectif de la tournée était de faire le bilan de la gestion de la pandémie. Les experts et représentants de la cellule ont visité Pakua Shipu, Unamen Shipu, Nutahskuan et Ekuanistshit. Ils ont terminé la tournée, vendredi après-midi, lors d’une cérémonie à Mani-utenam.

Des représentants du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord et de Santé Canada étaient présents tout au long de la visite.

La Nation Innue souhaitait aussi, par cette tournée, miser sur la collaboration entamée pendant la pandémie avec ses partenaires pour construire un avenir plus collaboratif.

Selon le responsable des médias pour la Nation, Jean-Claude Therrien-Pinette, nos rites, nos cérémonies ont autant de bienfaits sur les gens qu’une thérapie, et ce sont des outils qui sont complémentaires à tous les services qui peuvent être offerts; et c’était dans le but de faire reconnaître qu’on a des leaders spirituels, on a des guérisseurs de notre côté.

Jean-Claude Therrien-Pinette, responsable des médias pour la Nation Innue.

Jean-Claude Therrien-Pinette, responsable des médias pour la Nation Innue

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Cette tournée était également l’occasion de faire le point sur la vaccination. Une seconde tournée pour faire le tour des communautés plus à l’ouest du territoire nord-côtier est également prévue à l’automne.

Plus tôt, cette semaine, un membre de la cellule stratégique, Stéphane Trépanier, indiquait que 97 % des Innus de plus de 70 ans avaient reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19. Pour les personnes de 12 à 29 ans, ce taux se situe plutôt autour de 60 %.

La vaccination est cependant un défi dans certaines communautés. C'est le cas à Uashat mak Mani-utenam, où il est plus difficile de joindre les personnes âgées de 18 à 39 ans.

Selon la directrice du secteur de la santé à Uashat mak Mani-utenam, Marceline Tshernish, [ils] maximisent les efforts pour promouvoir la vaccination.

On a aussi des discussions avec le CISSS Côte-Nord concernant la vaccination mobile, donc on procède à des stratégies.

Une citation de :Marceline Tshernish, directrice du secteur de la santé à Uashat mak Mani-utenam
Marceline Tshernish, directrice du secteur de la santé à Uashat mak Mani-utenam.

Marceline Tshernish, directrice du secteur de la santé à Uashat mak Mani-utenam

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

La vaccination est actuellement en veilleuse à Uashat mak Mani-utenam, mais elle reprendra dès lundi.

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !