•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreuses familles toujours sans logement

Une peluche sur un lit dans un hôtel.

Des ménages de Sherbrooke vivent temporairement à l'hôtel en attendant de trouver un logement.

Photo : Radio-Canada / ANDRÉ VUILLEMIN

Radio-Canada

Près d’un mois après le 1er juillet, ce sont 40 ménages locataires qui sont toujours hébergés par la Ville de Sherbrooke. Parmi ces 40 ménages, 19 ont trouvé un logement pour le 1er août, tandis que 21 ménages cherchent toujours.

C’est une des plus grandes crises que j’ai vécue, que la Ville de Sherbrooke a vécue.

Une citation de :Steve Lussier, maire de Sherbrooke

L’hébergement payé par la Ville prendra fin le 31 juillet, à moins que Sherbrooke décide de reconduire l’aide d’urgence.

Selon le porte-parole de l’Association des locataires de Sherbrooke, Normand Couture, l’angoisse est épouvantable pour ces familles.

Plus les mois avancent, plus tu te fais refuser de te faire louer un logement, plus l’angoisse augmente, et là tu commences à te poser des questions, c’est-tu moi qui n’est pas correct?

Une citation de :Normand Couture, porte-parole de l'Association des locataires de Sherbrooke

Il soutient aussi que certains propriétaires feraient preuve de discrimination. Deux familles se sont vu refuser des logements en raison du port du voile, affirme-t-il. Le propriétaire refusait de parler à la dame, il parlait au fils de 10 ans.

Selon la directrice générale du Service d’aide aux Néo-Canadiens, Mercedes Orellana, il y a beaucoup de méconnaissances par rapport au parcours d’immigration, par rapport à tout le phénomène d’immigration.

Cet organisme vient en aide aux nouveaux arrivants qui souhaitent immigrer au Canada, notamment quand vient le moment de trouver un logement, ce que Mme Orellana trouve plus difficile depuis le début de la pandémie.

Le parc locatif de Sherbrooke est limité en ce qui concerne, d’une part, les chambres pour personnes seules et, d’autre part, pour les grandes familles.

Une citation de :Mercedes Orellana, directrice générale du Service d’aide aux Néo-Canadiens

La Ville confirme son soutien

En entrevue à Radio-Canada, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a confirmé que la Ville viendrait en aide aux ménages locataires.

On ne laissera pas personne dans la rue, on va aider ces gens-là pour la relocalisation jusqu’au bout.

Une citation de :Steve Lussier, maire de Sherbrooke

Le montant initial de l’aide financière était de 2 millions $, mais le maire de Sherbrooke assure que l’enveloppe reste ouverte au niveau du Québec pour accompagner ces gens-là.

Une nouvelle ressource

On doit mettre nos efforts ensemble pour offrir des logements moins dispendieux.

Une citation de :Steve Lussier, maire de Sherbrooke

La Ville de Sherbrooke a annoncé avoir une nouvelle ressource à la Ville afin d’améliorer l’offre de logements sociaux sur l’entièreté du territoire. Le maire n’exclut pas de modifier certains immeubles.

La Ville rappelle notamment l’acquisition de l'église Saint-Famille et d’un terrain vacant sur la rue Galt, qui devrait permettre d’offrir plus d’une centaine de logements aux Sherbrookois.

Steve Lussier soutient également que la Ville est prête à faire des modifications de zonage pour permettre à d’anciens locaux commerciaux désertés en raison du télétravail d’être reconvertis en logements.

Avec les informations d'Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !