•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rentrée dans les collèges et universités soulève des inquiétudes

Un bâtiment avec des étudiants sur la pelouse.

Le campus de University of Ontario Institute of Technology dans le nord d'Oshawa.

Photo : University of Ontario Institute of Technology

Marwa Siam-Abdou

Le retour à la normale aux collèges et aux universités suscite de l'inquiétude parmi les étudiants. Le 19 juillet dernier, la province a demandé aux établissements collégiaux et universitaires de se préparer à un retour en classe sans limite d’accueil.

Selon la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, il est important que le gouvernement présente des directives claires afin d'assurer la sécurité des étudiants.

Il faut un plan concret pour un système de ventilation, de nombreux établissements datent de centaines d'années et doivent avoir un système de ventilation adéquat, explique Kayla Weiler, porte-parole de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCÉÉ).

Elle aimerait également qu’une limite d’accueil soit imposée dans les salles de classe.

Le fait d'entasser les étudiantes et les étudiants dans des classes sans protocoles adéquats en matière de ventilation et de distanciation représente le meilleur moyen de courir à la catastrophe.

Une citation de :Michael Butler, coordonnateur des relations avec le gouvernement et des politiques, Fédération canadienne des étudiantes et étudiants

Alain Simard, professeur d'immunologie à l’École de médecine du Nord de l'Ontario, souligne que les universités demeurent les mieux placées pour prendre leurs décisions en matière de sécurité, mais des recommandations gouvernementales ne seraient pas de trop.

On ne peut pas obliger une personne à se faire vacciner, mais on pourrait empêcher les personnes non vaccinées d’aller dans des salles de classe afin de protéger les droits des personnes qui ne veulent pas être infectées, a-t-il expliqué.

Un adolescent se fait vacciner contre la COVID

Plusieurs organismes et étudiants s'inquiètent de la propagation du virus dans les campus.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Dre Hsiu-Li Wang, médecin hygiéniste de la région de Waterloo, a fortement recommandé la vaccination obligatoire dans les résidences de sa région.

Dans une lettre adressée aux établissements collégiaux et universitaires le 22 juillet, elle explique que l’adoption de réglementation de vaccination serait la meilleure façon de combattre les éclosions dans les campus.

La double dose du vaccin chez la population étudiante sera l’outil le plus puissant dans la prévention de la propagation dans la prochaine année scolaire, explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !