•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : accalmie dans la région de Red Lake

Vue des airs d'un feu de forêt.

Un feu de forêt près de Red Lake dans le Nord-Ouest de l’Ontario

Photo : ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Plusieurs feux de forêt continuent de brûler dans le Nord-Ouest de l’Ontario, mais le nombre de nouveaux incendies a diminué fortement depuis deux jours, après un sommet de plus de 80 nouveaux feux mardi.

Les habitants de Red Lake ne devraient d’ailleurs pas être forcés de partir dans les prochains jours, selon la Municipalité.

Quelques milliers de personnes sont en état d’alerte depuis une semaine en raison d’importants feux qui brûlent à quelques dizaines de kilomètres de chez eux.

Ils bénéficient de conditions météorologiques plus favorables en ce moment, même si l’ombre d’une évacuation plane toujours.

Une carte de l'Ontario.

Le risque d'incendie est faible ou modéré dans les régions où se trouve la majorité des feux actifs.

Photo : ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts

Plusieurs résidents ont d’ailleurs choisi de partir, même s'ils n'en ont pas reçu l'ordre.

En général, sur les feux dans le district au nord de Red Lake, on a vu une réduction dans le comportement des incendies qui a permis aux équipes de feux de faire des progrès, explique Isabelle Chenard, agente d'information sur les incendies.

On a vu aussi au cours des derniers jours un taux d'humidité relative plus haut et certaines précipitations dispersées sur le Nord-Ouest.

Une citation de :Isabelle Chenard, agente d'information sur les incendies pour le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts

Deux communautés autochtones ont pour leur part commencé une évacuation préventive cette semaine.

Les 300 membres les plus vulnérables des Premières Nations de North Spirit Lake et de Cat Lake quittent actuellement leur domicile pour l’une des villes ontariennes accueillant les victimes des feux.

Nombre d’évacués en date de jeudi soir

  • Première Nation de Poplar Hill : 647 évacués (évacuation complète)
  • Première Nation de Deer Lake : 898 évacuées (évacuation complète)
  • Première Nation de Pikangikum : 1096 évacués (évacuation en pause)
  • Première Nation de North Spirit Lake : 99 évacués (évacuation partielle en cours)
  • Première Nation de Cat Lake : 200 évacués (évacuation partielle en cours)

Source : ministère du Solliciteur général de l'Ontario

Les communautés qui accueillent en ce moment des évacués sont Thunder Bay, Kenora, Sioux Lookout, Dryden, Kapuskasing, Cochrane, Timmins, le Grand Sudbury, Sault-Sainte-Marie, la région de Peel, Mississauga, la Première Nation de Lac Seul et Cornwall.

Les communautés de Pickle Lake et de Hearst se préparent à offrir de l’aide.

Le nombre de feux actifs est en baisse depuis quelques jours, mais 152 brasiers brûlent toujours en Ontario, dont certains sur une superficie deux fois plus grande que celle de la Ville de Toronto.

Vendredi, la province a confirmé 5 nouveaux feux, dans les secteurs de Nipigon, Wawa, North Bay et Dryden.

Jusqu’à maintenant, l’Ontario a recensé environ deux fois plus de feux cette année par rapport à la même date l'an passé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !