•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cas d’inconduites et abus sexuels révélés au diocèse de Saskatoon

Mark Hagemoen

Dans une vidéo publiée sur YouTube, l'évêque de Saskatoon, Mark Hagemoen, a présenté ses excuses aux victimes. (archives)

Photo : Diocèse de Saskatoon

Radio-Canada

Le diocèse de Saskatoon a rendu public, jeudi, un rapport faisant état de 9 dossiers d’inconduites et d'abus sexuels examinés par un comité de révision des cas historiques.

Par souci de transparence, deux autres cas allégués, mais qui n'ont pas été examinés par le comité, figurent dans ce rapport.

Des prêtres ainsi que deux employés ou bénévoles du diocèse sont présumés avoir commis des fautes graves ou des abus sexuels entre 1959 et 2020.

Il y a 10 victimes en tout, dont un garçon de moins de 13 ans, cinq adolescents, trois femmes adultes et un homme adulte.

Dans une vidéo publiée sur la page YouTube du diocèse, l'évêque de Saskatoon, Mark Hagemoen, a présenté ses excuses aux victimes.

Aux personnes de notre diocèse et d'ailleurs, qui ont été victimes de violences de membres du clergé et de l'Église catholique, j’aimerais présenter mes excuses pour ce qu'elles ont enduré et aussi pour la trahison, l'agression et l’abandon qu'elles ont subis, a-t-il déclaré.

Dans le rapport indépendant rendu public, cinq agresseurs ou présumés agresseurs sont mentionnés.

Je reconnais qu'il faut des changements sur les plans individuel et institutionnel à travers l'Église pour aller de l'avant. Nos paroles doivent être accompagnées par des actions concrètes. Le respect doit être gagné et non pas tenu pour acquis, a ajouté l'évêque dans sa vidéo sur YouTube.

Plan d’action en 20 points

À la lumière de ces informations, le diocèse de Saskatoon entend suivre 20 recommandations pour éviter que de tels gestes ne se reproduisent à l’avenir.

Je m'engage pleinement dans ce plan d'action qui démontre que nous avons mis la barre très haut pour assurer que nos églises sont des environnements sains et sécuritaires et faire de ces lieux des communautés respectueuses, souligne Mark Hagemoen.

Parmi ces mesures figure plus d'écoute pour les victimes qui choisissent de dénoncer les abus.

Le diocèse promet, entre autres, de coopérer en donnant une réponse immédiate aux allégations dans les 48 heures. Les ressources de soutien aux traumatismes en ligne seront transmises aux victimes.

Lorsqu’un dossier sera saisi par le système judiciaire, le diocèse collaborera.

Pensionnats pour Autochtones

Dans la vidéo diffusée sur YouTube, Mgr Hagemoen, a aussi présenté ses excuses aux victimes des anciens pensionnats pour Autochtones de la province, même si aucun de ces établissements n’étaient sur le territoire de Saskatoon.

Par ailleurs, il s’est engagé à répondre aux appels à l’action du rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Il a joint sa voix à ceux et celles qui souhaitent la visite du pape François au pays. Selon lui, cette visite contribuerait grandement à la réconciliation avec les peuples autochtones.

Avec les informations de Mercia Mooseely et Yasmine Ghania

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !