•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les 10 structures patrimoniales menacées au Manitoba en 2021

La Baie d'Hudson à Winnipeg avec des planches sur les portes.

Le magasin de la Baie d'Hudson se trouve au coin de l'avenue Portage et du boulevard Memorial depuis son ouverture le 18 novembre 1926. Il a fermé en novembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

La Société historique du Manitoba a publié récemment sa liste annuelle des 10 structures patrimoniales menacées. Un abri antinucléaire, un pont en béton sur une route de gravier et le bâtiment de la Baie d’Hudson au centre-ville de Winnipeg figurent sur la liste.

Nous ne choisissons pas exprès des structures en très mauvais état que nous voudrions sauver. En fait, beaucoup de structures encore plus historiques pourraient figurer sur la liste, mais n’y sont pas parce qu’elles ne peuvent pas être sauvées, explique le président de la Société historique du Manitoba, Gordon Goldsborough.

La structure dont la démolition est la plus imminente est l’ancien élévateur de grains de Homewood, dans la municipalité rurale de Dufferin, indique-t-il. Celle-ci doit être détruite dans la prochaine semaine.

Comme elle date de 1951, il ne s’agit pas d’une structure particulièrement ancienne, et elle reste tout à fait utilisable, soutient-il.

Dans les structures que nous choisissons, poursuit l’historien, nous pensons toujours à la possibilité de la réutilisation créative. Dans le cas de l’élévateur de Homewood, je suis surpris que quelqu’un n’ait pas vu ça comme une manière d’entreposer leurs grains.

Un élévateur à grain imposant.

L'élévateur de grains de Homewood doit être démoli la semaine prochaine.

Photo : Société historique du Manitoba/Gordon Goldsborough

Une structure incontournable qui se trouve sur la liste de la Société historique est l’ancien bâtiment de la Baie d’Hudson au centre-ville de Winnipeg. Gordon Goldsborough croit qu’il existe un potentiel énorme pour réutiliser ce bâtiment.

Cependant, nous devons seulement penser à l’ancien bâtiment Eaton, au bout de la rue. C’était un bon bâtiment qui aurait pu être préservé, mais qui ne l’a pas été, rappelle-t-il.

Si le monde voit [le bâtiment de la Baie d’Hudson] tout simplement comme un espace et non comme un bâtiment, j’ai peur qu’il puisse être démoli.

La structure la plus inhabituelle qui figure sur la liste est un ancien abri antinucléaire situé dans la forêt provinciale Northwest Angle, dans le sud-est de la province. Il s’agit d’un abri qui aurait permis à une ou deux personnes de surveiller les niveaux de radioactivité après la détonation d’une arme nucléaire.

Durant la guerre froide, il y avait la possibilité que des missiles atterrissent au Dakota du Nord, répandant de la radiation, rappelle Gordon Goldsborough.

Une pièce souterraine en forme de cylindre.

L'intérieur de l'abri antinucléaire de la forête provinciale Northwest Angle.

Photo : Société historique du Manitoba/Gordon Goldsborough

C’est une histoire très importante […], un rappel glaçant de la guerre froide, ajoute-t-il.

Deux structures sur la liste sont à Churchill, ville portuaire du nord de la province. C'est par hasard que la Société historique a sélectionné deux bâtiments dans cette communauté, dit Gordon Goldsborough.

Il y a deux bâtiments historiquement importants et qui sont encore en bon état, dit-il. L’un d'entre eux est l'ancien logement pour des ouvriers du port de Churchill, qui est devenu le bureau de la première chaîne de télévision et de radio communautaire au Canada, CHGH.

Le deuxième bâtiment est essentiellement le seul vestige de l’ancien fort Churchill, une base militaire fermée en 1968, un autre rappel des tensions de la guerre froide, dit M. Goldsborough.

Un petit pont en ciment construit en 1925 et situé près du village de Holmfield dans la municipalité rurale de Killarney-Turtle Mountain est un exemple d’une structure patrimoniale au sens large, qui figure sur la liste, indique l’historien.

Un pont en ciment avec de la mousse orange sur une route de gravier.

Un petit pont en ciment situé près du village de Holmfield.

Photo : Société historique du Manitoba/Gordon Goldsborough

Des fermes de bétail dans le secteur souhaitent que la province le remplace avec un pont plus large et capable de supporter les camions plus lourds des agriculteurs contemporains. Gordon Goldsborough a donc écrit au ministère de l’infrastructure pour signaler l’importance historique de la structure.

Il s’attendait à ce que le ministère lui réponde que le pont serait démoli, mais a été heureusement surpris lorsque celui-ci l’a invité à parler avec la province et la communauté d’options pour sauver le pont.

M. Goldsborough voudrait voir le pont intégré à une voie de transport active et un nouveau pont bâti à ses côtés. L’éducation des communautés sur la valeur de leurs structures historiques est l’un des objectifs de la liste préparée par la Société historique.

Si une communauté locale ne voit pas l’avantage d’avancer une chose, c’est voué à l’échec. Nous ne pouvons pas dicter aux gens ce qu’ils devraient préserver, mais parfois, ils ne savent pas que cette structure dans leur cour arrière est importante, ajoute-t-il.

Gordon Goldsborough encourage les Manitobains à aller découvrir les structures qui se trouvent sur la liste des structures menacées. Il croit que la pandémie permet à un plus grand nombre de Manitobains d’explorer leur propre province.

Les dix structures patrimoniales menacées de la Société historique du Manitoba en 2021 :

  • Le bâtiment Bathgate Block au centre-ville de Winnipeg (1883)
  • L’ancienne gare du Canadien National à Portage la Prairie (1908)
  • Le pont en ciment numéro 1197 près de Holmfield (1925)
  • Le bâtiment de la Baie d’Hudson à Winnipeg (1926)
  • La centrale téléphonique de Virden (1930)
  • Le bâtiment de la chaîne radio CKX à Brandon (1941)
  • La résidence pour ouvriers du port de Churchill (1950)
  • L’élévateur de grains de Homewood (1951)
  • Le bâtiment L9 de la base militaire du fort Churchill (1955)
  • L’abri antinucléaire KE4 dans la forêt provinciale Northwest Angle (1962)

Des images et des informations supplémentaires sur les structures dans cette liste se trouvent sur le site web de la Société historique du Manitoba (en anglais seulement) (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !