•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

137 M$ pour le nouveau centre fiscal à Shawinigan

Après sept ans d’attente, les croquis de la nouvelle mouture du Centre national de vérification et de recouvrement, qui va voir le jour d’ici 2024, ont été présentés.

Après sept ans d’attente, les croquis de la nouvelle mouture du Centre national de vérification et de recouvrement, qui va voir le jour d’ici 2024, ont été présentés.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Radio-Canada

Après sept ans d’attente, les croquis de la nouvelle mouture du Centre national de vérification et de recouvrement, qui va voir le jour d’ici 2024, ont été présentés.

Cette annonce vient consolider l’emploi des 2000 travailleurs fédéraux du présent centre.

Le bâtiment va opter pour un virage vert en visant la carboneutralité. Une fois sa construction terminée, le nouveau centre fiscal recevra la certification LEED-Or, la plus haute offerte par le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Alors que l’odeur d’élections fédérales continue de flotter dans l’air, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l'Industrie, et député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, assure toutefois que le projet ira de l’avant, quelle que soit la couleur du futur gouvernement.

Le contrat va être donné dans les prochains jours, vous voyez les travaux. On n’est pas juste dans des affaires où on pense à un rendez-vous électoral. C’est justement ça qu’on envoie aujourd’hui comme message aux gens de Shawinigan, admet François-Philippe Champagne, qui avait fait du centre fiscal l’une de ses priorités.

Le centre fiscal est à Shawinigan pour toujours.

Une citation de :François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, et député de Saint-Maurice-Champlain

Un nouveau centre adapté à la nouvelle réalité

Pour les employés du centre, la nouvelle est réjouissante, parce qu’elle vient solidifier leur position après plusieurs années de doute semé par la volonté du Bloc québécois d’imposer une déclaration unique de revenus ou une centralisation.

De plus, l’annonce est satisfaisante pour les employés, parce qu’elle tient compte des changements qui se sont opérés dans la dernière année en raison de la crise sanitaire.

En effet, le nouveau centre disposera d’espaces de bureaux collaboratifs, ce qui laisse croire au représentant syndical des employés de l’impôt, Patrick Bertrand, que leur employeur se montre ouvert à un retour au travail dans une formule hybride.

On a au moins 150 postes à combler d’ici cet automne. Avec le modèle hybride comme ça, c’est sûr qu’on est attrayant et la jeune génération n’a pas le même rapport au travail que nous on peut avoir. [...] Si l’Agence [du revenu du Canada] est capable de leur donner ça, on va garder toutes nos jobs et on va continuer d’être performants, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !