•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taux d’inoccupation inédit depuis 1930 pour les bureaux du centre-ville de Calgary

Des immeubles du centre-ville de Calgary.

Les entreprises du secteur de l'énergie et de l'ingénierie connexe occupaient 57 % des espaces commerciaux du centre-ville de Calgary en 2012. Elles n'en occupent plus que 32 %.

Photo : Bryan Labby / CBC

Radio-Canada

Le taux d'inoccupation des bureaux du centre-ville de Calgary a atteint 29,2 % au deuxième trimestre de 2021 et pourrait bientôt atteindre le niveau record atteint lors de la crise économique des années 1930, selon un rapport de la société spécialisée en immobilier commercial Avison Young.

Le taux devrait atteindre 30 % dans les trois prochains mois avec plus de 1,3 million de mètres carrés d’espace vide, selon la société. Les prévisions les plus pessimistes d’Avison Young montrent que le taux d'inoccupation atteindra 34 % avant de plafonner.

Selon des articles datant des années 1980, d’autres villes comme Houston et Denver ont connu des taux d'inoccupation de l’ordre des 30 % durant cette décennie. Or, au Canada, un taux d'inoccupation du centre-ville supérieur à 30 % serait sans précédent, selon Susan Thompson, directrice de la recherche au bureau de Calgary d'Avison Young.

Le taux d’occupation des entreprises dans l’énergie est passé de 57 %, en 2012, à 32 %. Calgary a été touchée par la baisse des prix du pétrole ainsi que les fusions, acquisitions et licenciements dans ce secteur dans les dernières années.

Selon Mme Young, 5 des 170 immeubles commerciaux sont totalement vides, et 7 autres ont un taux d’inoccupation d’au moins 75 %.

Il y a toutefois de l’espoir pour le centre-ville, croit-elle. La grande majorité des transactions immobilières commerciales sont plus petites, mais concernent d’autres industries comme le secteur des hautes technologies.

Elle indique que le marché immobilier est un indicateur économique à la traîne. Il faut un certain temps pour que les chiffres s’améliorent, mais le vent finira par tourner, dit-elle.

En avril, le conseil municipal de Calgary a investi 200 millions de dollars pour les premières phases d'une stratégie visant à trouver une solution à long terme pour le centre-ville. Le plan inclut notamment des investissements dans les infrastructures, l'industrie de l'accueil et l’aménagement des rues ainsi que 45 millions de dollars pour des projets de conversion de bureaux en logements.

Selon la société d'immobilier commercial CBRE, le record est déjà atteint. Elle soutient que le taux d'inoccupation des bureaux du centre-ville de Calgary a atteint 32,7 % au deuxième trimestre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !