•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Foyer Cassellholme : un conflit avec certaines municipalités pour la facture

Un panneau devant le foyer Casselholme.

Le foyer Cassellholme à North Bay.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Marianne Depelteau

La facture grimpe et le ton monte parmi les neuf municipalités participantes au projet de réaménagement du foyer de soins de longue durée de Cassellholme à North Bay. Face à un désaccord, le conseil d'administration du foyer a adopté jeudi soir une motion pour imposer un prélèvement aux municipalités membres afin de financer la construction.

Les municipalités et le conseil d'administration ne s’entendent pas sur la méthode de financement du complexe, dont la facture dépasse largement les estimations initiales.

La motion a été soutenue par le président, Chris Mayne, et le vice-président, Mark King, tous deux conseillers municipaux de North Bay, ainsi que Claire Campbell.

Le maire de Mattawa, Dean Backer, et le conseiller municipal d'East Ferris Terry Kelly ont choisi de s'abstenir en attendant un avis juridique.

Mark King dans la salle du conseil municipal à North Bay.

Le conseiller municipal de North Bay Mark King fait aussi partie du conseil d'administration du foyer Cassellholme.

Photo : CBC/Erik White

Plusieurs municipalités contestent déjà la légalité d’un tel prélèvement.

Si les municipalités n’acceptent pas la méthode de financement que Cassellholme propose, nos avocats affirment que nous avons la capacité d’imposer un prélèvement, soutient M. Mayne.

La mairesse d'East Ferris, Pauline Rochefort, pointe un manque de transparence avant la réunion.

Les informations n’ont été envoyées que quelques heures avant la réunion, donc ça a nui [à la préparation de notre conseiller et membre du conseil d'administration, Terry Kelly], estime-t-elle.

Une facture qui grimpe

Au cœur de la bisbille : plusieurs municipalités soutiennent que le prix demandé pour l’agrandissement du foyer de Cassellholme est trop élevé.

Au début du projet, le coût initial était estimé à 62 millions $. Aujourd’hui, le projet est évalué à plus du double, soit 121,7 millions $.

Selon Robert Corriveau, maire du canton de Papineau-Cameron, sa municipalité devrait débourser entre 2 et 3 millions $.

Au début du projet, on nous avait demandé de participer à hauteur de 360 000 $, soutient-il.

[À la suite du vote d’hier], on nous demande presque 10 millions $ que l’on devrait débourser du jour au lendemain, alors que l’on a de la misère à emprunter 2 millions, plaide quant à elle la mairesse d’East Ferris, Pauline Rochefort.

Un nouveau projet a été annoncé la semaine dernière à North Bay, et ça va coûter 5  millions de dollars [...] Il y a une différence dans le coût des chambres de 100 000 $, poursuit Mme Rochefort, perplexe.

Selon la mairesse, il n’y a eu qu’un seul soumissionnaire retenu lors de l'appel d'offres du projet de Cassellholme.

Je comprends qu’avec de gros projets il faut être déterminé, mais on se doit d’aller chercher le meilleur prix pour les contribuables.

Une citation de :Pauline Rochefort, mairesse d'East Ferris

Le président du conseil d'administration de Cassellholme, Chris Mayne, rétorque que le montant initial ne comprenait que les coûts de construction.

Selon lui, le prix actuel reflète les 5 % d’inflation par an, l’ajout de quelques lits et l’ensemble des dépenses telles que les frais d'architecte, d’avocat, d’ingénieur, les appareils d’ameublement, le prix de construction et d’autres coûts éventuels.

L'extérieur du foyer Cassellholme.

Cassellholme a besoin de rénovations depuis plusieurs années

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Le Nouveau Parti démocratique provinciale a appelé, vendredi, le gouvernement Ford à financer davantage le projet de Cassellholme.

La province doit financer les maisons de soins de longue durée publiques, martèle la députée provinciale Sara Singh, porte-parole de l'opposition en matière de Soins de longue durée.

Une garantie qui fait sourciller

En plus du prélèvement, les neuf municipalités partenaires de Cassellholme — North Bay, East Ferris, Bonfield, Papineau-Cameron, Chisholm, Calvin, Mattawa, Mattawan et South Algonquin — devront garantir une caution pour obtenir un prêt d’Infrastructure Ontario.

Une garantie qui devrait couvrir la totalité du coût du réaménagement, y compris la part de la province, qui s'élèverait à plus de 60 millions de dollars, selon Chris Mayne.

L’Ontario n’a toutefois pas confirmé le montant de sa participation.

Ce n'est pas à nous autres d’endosser les finances de la province, tonne le maire Robert Corriveau. La province doit financer davantage le projet et garantir sa portion elle-même.

Le maire du canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, en avait long à dire sur son ancien voisin, Chick Webster.

Le maire du canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Selon la mairesse Pauline Rochefort, une telle caution n‘existe nulle part ailleurs en Ontario. C’est quelque chose qui rend les communautés mal à l’aise, ajoute Mme Rochefort.

La mairesse de East Ferris, Pauline Rochefort, affirme que la méthode de financement proposée par le conseil d'administration affectera négativement la cote de crédit de sa municipalité.

Une inquiétude que partage le maire de Papineau-Cameron.

C’est comme si tu endossais une voiture de 100 000 pièces pour ton garçon alors que tu fais 30 000 pièces par année, illustre le maire Robert Corriveau.

Le maire est d’autant plus inquiet, car sa municipalité a une dette de plus de 3 millions $ pour une autre maison de soins de longue durée, à Mattawa.

On n'a aucun résident à Cassellholme, ils sont à Mattawa, soutient M. Corriveau.

Pour toutes les petites municipalités que nous sommes, c’est le plus gros projet que l’on n’a jamais entrepris, puis ça cause beaucoup de problèmes, notamment avec la caution exigée indirectement par la province.

Une citation de :Pauline Rochefort, mairesse d'East Ferris

Quatre municipalités — Papineau-Cameron, Mattawa, Mattawan et Calvin — ont déjà annoncé qu’elles ne participeraient pas au soutien financier du foyer une fois la rénovation finie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !