•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de lits dans les hôpitaux : Services de santé Alberta se défend

Une chambre d'hôpital avec deux lits et des installations médicales.

Services de santé Alberta assure que la situation n'a rien d'inhabituel.

Photo : CBC

Thomas Laberge

Services de santé Alberta (AHS) reconnaît que des lits seront fermés durant l’été en raison d’un manque de personnel. Elle affirme toutefois que la situation n’a rien d'inhabituel et que cela n’aura pas d’effets sur les soins donnés aux patients.

La diminution des lits à court terme a un effet limité dans notre capacité à donner des soins de qualité aux patients. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour limiter cet impact, affirme la vice-présidente et cheffe des opérations d'AHS, Deb Gordon.

En tout, 98,5% des lits sont disponibles actuellement. En tout, 125 lits sont indisponibles dans les établissements. La plupart sont situés dans le nord de l'Alberta.

AHS affirme également être prêt au cas où il y aurait une recrudescence des cas de COVID-19 dans la province.

Nous sommes prêts à augmenter la capacité nécessaire en réponse à toute augmentation potentielle des cas, a soutenu la présidente et directrice générale d’AHS, Verna Yiu.

Services de santé Alberta reconnaît que la pandémie a eu un impact sur le nombre d’infirmières disponibles.

Beaucoup d'entre elles ont fait beaucoup plus d’heures qu’à l’habitude durant les 16 derniers mois. Elles ont besoin d’une pause bien méritée et sont moins en mesure de faire des heures supplémentaires, affirme Deb Gordon.

Malgré tout, AHS assure que toute personne qui a besoin de soins pourra en recevoir.

La question de la réduction salariale des infirmières de 3 % est revenue à plusieurs reprises durant la conférence de presse. AHS a affirmé négocier de bonne foi sans faire davantage de commentaires.

Ce mois-ci, l’Hôpital Royal Alexandra d’Edmonton et l’Hôpital et centre de soins de Lacombe ont dû fermer un total de 17 lits en raison d’une pénurie temporaire de personnel.

Le NPD n’est pas convaincu

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Alberta est loin d’être convaincu par le discours d’AHS. Selon la cheffe néo-démocrate, Rachel Notley, la fermeture des lits pourrait obliger des personnes, particulièrement celles qui vivent dans les milieux ruraux, à parcourir de longues distances pour recevoir des soins.

Je pense que les habitants des régions rurales de l'Alberta en ont assez d'être bernés par un gouvernement qui laisse entendre qu'il est normal pour eux de tolérer un service épisodique et peu fiable dans certains de leurs hôpitaux, a-t-elle affirmé.

Rachel Notley s’en est aussi prise vertement à la manière dont le gouvernement de Jason Kenney traite le personnel infirmier de la province.

Nous avons une pandémie qui a aggravé le problème. Et comment le gouvernement a-t-il réagi? En cherchant à couper les salaires et à faire des mises à pied, a lancé la cheffe du NPD.

Avec des informations de Janet French

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !