•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sculptures de bois à la tronçonneuse naissent à Compton

Un homme devant des sculptures.

Bernard Paquet réalise des sculptures à la scie à chaîne.

Photo : Benoit Bouthillette

Anik Moulin

Cet été, le sculpteur estrien Bernard Paquet prend un malin plaisir à créer en direct, tous les jeudis soirs, au Marché de Compton.

Coup de gouge, coup de scie à chaîne, pour moi, c'est la même chose, mais en plus gros! C'est un peu plus un tour de force faire des sculptures à cette échelle-là, explique le sculpteur.

Le projet a été mis sur pied pour commémorer les bâtisseurs de Compton, afin de saluer tous ceux qui ont façonné le passé de la petite ville bucolique. Un immense pin blanc abattu pour cause de maladie a donc été rescapé pour devenir ces grands personnages. Trois, au total, seront sculptés à la tronçonneuse par Bernard Paquet.

Ce sont des personnages génériques, c'est-à-dire que ce ne sont pas des personnes en particulier, ajoute l'artiste de Compton, emballé par son nouveau défi.

À la rencontre de l'autre

Il essaie de sculpter pendant les marchés publics, mais les gens sont tous attroupés autour de lui et lui posent des questions! C'est beau.

Une citation de :Benoît Bouthillette, responsable de l'animation du parc des Lions, à Compton
Benoît Bouthillette devant un décor flou

Le responsable de l'animation du parc des Lions de Compton, Benoît Bouthillette.

Photo : Guy Raymond

Bernard Paquet aime particulièrement cette facette du métier d'artiste, c'est-à-dire celle d'entrer en contact avec le public et d'échanger.

Si j'attire les gens, c'est pas tellement par ma virtuosité au niveau de la scie à chaîne, je pense que c'est par mon attitude! Parce que quand je travaille, s'il y a des gens, j'arrête de travailler et je vais les voir. Je les rencontre!

Une citation de :Bernard Paquet, sculpteur

Manier la scie à chaîne à des fins artistiques est également une véritable passion pour lui.

J'adore l'idée de l'outil de chantier, qui est utilisé dans la forêt habituellement, et de faire avec un tel outil des ouvrages qui ont un certain raffinement. C'est ce que j'aime. C'est le contraste entre l'outil lui-même, sa fonction habituelle et ce qu'on en fait.

Une citation de :Bernard Paquet, sculpteur

Pour ce projet, l'artiste, qui utilise une scie à chaîne électrique, crée des personnages anciens, ancrés sur un socle de bois. Ils mesurent près de deux mètres de hauteur.

Ils portent un poids, le passage du temps, puis en même temps, ils sont solides et ils sont sereins, affirme l'artiste, heureux du résultat. Il y a quelque chose qui émane de mes personnages, sans prétention, et c'est ça que je veux.

Tout l'été, Bernard peaufinera ses œuvres au parc des Lions. Les sculptures seront léguées à la communauté de Compton, et y demeureront pour de nombreuses années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !