•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de l'urgence des Escoumins pour une deuxième nuit de suite

L'entrée principale de l'installation du CISSS Escoumins.

Le retour à la normale est prévu pour samedi matin à compter de 8 h au Centre multiservices de santé et de services sociaux des Escoumins (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'urgence du Centre multiservices de santé et de services sociaux des Escoumins sera fermée à partir de minuit, et ce, jusqu’à 8 h samedi matin.

L’urgence a aussi été fermée dans la nuit de vendredi, de minuit à 8 h.

Cette fermeture annoncée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord est attribuable à la pénurie de personnel infirmier.

C'est une décision déchirante qu'a dû prendre le CISSS, selon le directeur adjoint aux soins critiques et blocs opératoires à la Direction des services professionnels et de l’enseignement universitaire au CISSS, François Tremblay.

On voulait assurer à la population des soins sécuritaires et on voulait à tout prix éviter une rupture de service complète, explique-t-il.

Il ajoute qu’une équipe minimale constituée d’un médecin et d’un infirmier est sur place à l’urgence durant ces deux nuits de fermeture pour répondre aux problèmes de santé où la vie pourrait être en danger.

Concernant les problèmes de santé mineurs qui surviennent durant la période de fermeture de l’urgence des Escoumins, François Tremblay invite la population à composer la ligne Info-Santé 811, à consulter son médecin de famille ou à se diriger vers les urgences de Forestville.

Toutefois, l'urgence du Centre multiservices de santé et de services sociaux des Escoumins est ouverte vendredi de 8 h à minuit, puis rouvrira à 8 heures samedi.

Concernant la suite de la saison estivale, François Tremblay explique que la situation est sous haute surveillance.

On fait tout pour éviter une situation similaire qui pourrait survenir au cours des prochaines semaines. Est-ce que c’est exclu? Non, mais je dirais qu’on est en action plusieurs heures par jour pour être capables de combler chacun des petits quarts de travail, explique-t-il.

François Tremblay précise que les départs à la retraite, les congés de maladie et les vacances du personnel expliquent le manque de personnel qui prévaut actuellement à l’urgence des Escoumins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !