•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Habiter l’espace, selon le Festif!

Des gens prennent du bon temps sur une terrasse aménagée.

Le parvis de l'église est devenu le Parvis du Festif!, un espace coloré et musical.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Tanya Beaumont

Alors que les mesures sanitaires en vigueur obligent toujours la distanciation physique, le Festif! de Baie-Saint-Paul comble cet espace avec du beau.

Charlevoix vibre à nouveau aux rythmes du Festif!. Jeudi après-midi, les rues bondées et le parvis de l’église dansant laissaient croire à la normalité. Derrière cette impression, tout le travail de l’organisation de l’événement.

L’équipe du festival a fait appel au scénographe Frédérick Ouellet afin d’habiller les sites. Au-delà de la musique, chaque endroit plonge les festivaliers dans un univers unique. L'artiste souhaitait ajouter du grandiose au festival.

Neuf voitures sont empilées en trois rangées pour créer un décor d'arrière-scène.

La Bétonnière Perron accueille des concerts sur son site.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Il faut dire que les lieux de base étaient inspirants. Des éléments étaient déjà en place pour construire un décor. Par exemple, la cour de la Bétonnière Perron accueille des concerts rock. Un mur de voitures empilées et une ambiance sonore inquiétante préparent les festivaliers à une performance qui brasse. L'entreprise ne pouvant pas cesser ces opérations pendant le Festif!, le scénographe a dû composer avec la circulation des camions chargés de béton.

La scène est couverte de branches et rappelle un nid d'oiseau.

La scène du parc de la Virevolte

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

La scène du parc de la Virevolte ressemble à un nid d'oiseau. Des branches encadrent les prestations de Beyries, des Barr Brothers, de Marie-Pierre Arthur et de Men I Trust.

La scène hip-hop, elle, est garnie de gros barils aux couleurs vives, rappelant l'art de rue.

L'auteure-compositrice-interprète Ariane Roy montait sur les planches de la scène située au bas de la baie, juste avant Vincent Vallières. Pour la musicienne, la scénographie élaborée rehausse la performance artistique.

J’ai l’impression qu’on peut plus profiter de ce qui nous entoure. On est vraiment dans le festival, on n'est pas dans une salle. Ça fait du bien.

Une citation de :Ariane Roy, auteure-compositrice-interprète
Trois barils avec de la peinture de type «art de rue».

Des barils marquent la distance entre les festivaliers.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Le directeur du festival, Clément Turgeon, est bien conscient qu’après cette année, il sera difficile de revenir en arrière. Après seulement deux jours de festivités, le public semble déjà avoir adopté les installations créatives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !