•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transactions sur internet : le SPS appelle à la prudence

Une femme utilise un téléphone devant un clavier d'ordinateur portable.

À la suite d’une agression survenue jeudi à Sherbrooke, les policiers veulent rappeler aux citoyens d’être prudents lorsqu’ils effectuent des transactions sur internet. (archives)

Photo : Getty Images / vorDa

Radio-Canada

À la suite d’une agression survenue jeudi à Sherbrooke, les policiers veulent rappeler à la population d’être prudente lorsqu’elle effectue des transactions sur internet. 

Dans le secteur Centre-Sud, une jeune femme qui cherchait à vendre son téléphone cellulaire sur internet a eu une bien mauvaise surprise.

Elle a donné rendez-vous à son interlocuteur [...], elle l’a rencontré, l’individu a demandé à voir son téléphone, et au moment où elle a tendu le téléphone, l’homme l’aurait aspergée au visage d’une substance irritante qui reste à déterminer, et aurait pris la fuite ensuite avec le cellulaire, indique Samuel Ducharme, relationniste au Service de police de Sherbrooke (SPS).

Des policiers tentaient toujours de retrouver le suspect jeudi après-midi.

Cet événement nous rappelle qu’il y a toujours un risque d’effectuer des transactions sur les plateformes comme ça avec des gens qu’on ne connaît pas, souligne M. Ducharme.

On a un bel endroit à côté du service de police qui s’appelle la Zone de rencontre neutre, deux stationnements peinturés en vert que les gens peuvent utiliser pour faire ces transactions-là.

Une citation de :Samuel Ducharme, relationniste au Service de police de Sherbrooke
Des gens dont on ne voit que les chaussures se trouvent dans la zone de rencontre neutre à Sherbrooke.

Une zone de rencontre neutre permet d'échanger des biens sous surveillance de caméras.

Photo : Radio-Canada

Des caméras sont pointées en tout temps sur ces deux espaces de stationnement.

Évidemment, quand vous allez mentionner à votre interlocuteur que vous voulez effectuer la transaction dans la cour du service de police, souvent les gens qui sont mal intentionnés vont se désister, ajoute-t-il.

Pour les piétons ainsi que pour les gens qui ne vivent pas dans le secteur et qui ne peuvent pas se rendre à la station, il recommande de privilégier les endroits publics fréquentés, comme une cour de centre commercial ou d’épicerie.

Ce sont des événements qui sont isolés, mais qui arrivent quand même [...] on invite les gens à être prudents et à prendre les précautions qui s’imposent, conclut-il. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !