•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annule le projet Papineau Numérique; la MRC de Papineau veut une compensation

Un gros plan sur un routeur sans fil sur un fond noir.

Internet à haute vitesse : une nécessité en région (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement Legault vient d'accorder un contrat à une entreprise présente en zone rurale au Canada pour offrir Internet haute vitesse dans la MRC de Papineau. Mais cette décision déçoit et frustre des élus de l’Outaouais.

Il y a deux ans, Québec promettait que plus de 3000 foyers et commerces d'une douzaine de municipalités de la MRC de Papineau seraient branchés à Internet haute vitesse. Ce projet baptisé Papineau Numérique s’élevait à près de 10 millions $, payés à parts égales entre les gouvernements fédéral et provincial ainsi que la MRC.

Les quelque 195 kilomètres de fibre optique devaient être déployés d’ici mars 2021. Une entente avait été conclue avec une entreprise locale, Internet Papineau, pour gérer le réseau de fibre optique une fois construit.

Ce contrat ne tient plus. Le gouvernement Legault a publié cette semaine le décret 859-2021 qui met fin à Papineau Numérique. C’est désormais l’entreprise Xplornet Communications Inc., basée au Nouveau-Brunswick, qui a la responsabilité de déployer le service Internet haute vitesse.

Vive déception

La déception est forte chez Stéphane Séguin. Le maire de Montpellier est aussi président d’Internet Papineau et président du comité du développement numérique de la MRC de Papineau.

Ce décret a un impact majeur pour l’entreprise Internet Papineau. D’autant plus que nous nous retrouvons devant le fait accompli, estime-t-il.

Le politicien déplore que l’entreprise qui prend le relais soit de l’extérieur.

Moi, je trouve ça dommage parce qu’avec Internet Papineau, on s'arrangeait pour qu’on puisse avoir des gens de qualité dans notre domaine, qui restent chez nous, et qu'on exploite une entreprise de chez nous, avec un sentiment d’appartenance. On était bien partis à ce niveau-là. Là, ce qui nous arrive, c’est plate pas mal.

Une citation de :Stéphane Séguin, maire de Montpellier et président d’Internet Papineau

Internet Papineau devra donc revoir son plan d’affaires. Stéphane Séguin s’interroge : Nous avons déjà investi des sommes importantes dans ce projet. Ça va être quoi les compensations? On n’a aucune nouvelle.

Il ajoute que le gouvernement lui demande d’en discuter avec Xplornet Communications Inc., ce qu’il juge absurde. Le maire veut négocier avec Québec.

Je vois mal comment on peut aller négocier des compensations avec Xplornet quand, nous, on a fait affaire avec le gouvernement, soutient-il.

Pas des experts

Le député de Gatineau à l'Assemblée nationale et ancien maire de la municipalité de La Pêche, Robert Bussière, appuie sans hésiter la décision de son gouvernement.

Comme ancien maire, je peux vous dire que nous ne sommes pas des experts dans le domaine de l'Internet, souligne-t-il.

Robert Bussière, député provincial de Gatineau.

Robert Bussière, député provincial de Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada

Il ajoute que le service Internet que le municipal ou la MRC peuvent offrir est loin d'être ce dont les citoyens ont besoin.

L'élu poursuit en affirmant : Je ne pense pas qu'on puisse compétitionner avec les grands de ce monde.

Pas d’explications

Le préfet de la MRC de Papineau et maire de Thurso, Benoit Lauzon, affirme ne pas avoir reçu d’information de Québec pour expliquer ce virage important.

Le préfet de la MRC Papineau accorde une entrevue par vidéoconférence.

Le préfet de la MRC Papineau et maire de Thurso, Benoit Lauzon (archives)

Photo : Radio-Canada

Des discussions sont cependant prévues pour bientôt, assure-t-il.

Lui aussi réclame des compensations pour le million et demi de dollars que la MRC a déjà investi dans ce projet.

On veut s’assurer que ce sera à coût nul pour nos citoyens. On ne veut pas utiliser de l’argent public pour un projet qu’on ne réalisera pas et qui sera fait par le privé.

Une citation de :Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau et maire de Thurso

D’ici là, Benoit Lauzon ajoute qu’il faut aussi prendre les moyens pour conserver en poste les employés d’Internet Papineau.

Avec les informations de Christian Milette et de Jérémie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !