•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Niveaux exceptionnellement bas pour des lacs et rivières du Manitoba

Des morceaux de verre et de céramique sur une plage.

En mai, les niveaux d'eau exceptionnellement bas ont permis aux Winnipégois de voir des morceaux de bouteilles sur les berges, vestiges d'une ère où les brasseries et les usines d'embouteillage parsemaient les rives des rivières Rouge et Assiniboine.

Photo : Gracieuseté de Jennifer Still

Le peu de précipitations au Manitoba depuis septembre dernier assèche des terres, des lacs et des rivières. Le lac Manitoba, par exemple, est à son niveau le plus bas pour le mois de juillet depuis le début des registres, en 1923.

Notre province a vu un plancher historique de précipitations depuis septembre 2020 dans la plupart de nos bassins hydrographiques, ce qui a mené à une humidité du sol bien en dessous de la normale ou record dans certains endroits, a déclaré le ministre de l’Infrastructure Ron Schuler en conférence de presse jeudi.

La plupart de notre bassin hydrographique du sud, qui englobe le Manitoba, le Dakota du Nord, le Minnesota et l’Ontario, a reçu moins de 5 % de la quantité normale de pluie, poursuit-il.

Normalement, le mois de juin est celui qui accueille le plus de précipitations, suivi de juillet et de mai.

En juin, le bassin de la vallée de la rivière Rouge a reçu moins des deux tiers de la quantité normale de pluie. En juillet, la vallée a reçu un peu plus d’un sixième de la quantité normale de pluie.

La situation est un peu moins pire dans le bassin de la rivière Assiniboine, mais les niveaux de précipitations restent très bas.

Résultat, explique le ministre, le débit et le niveau d’eau sont en dessous de la normale ou beaucoup en dessous dans la plupart des lacs et des rivières du sud et du centre du Manitoba. Il note que les conditions de sécheresse dureront jusqu’à l’automne, selon les prévisions.

Le niveau des lacs et rivières, en dates :

  • La rivière Rouge est à son niveau le plus bas depuis 1980;
  • La rivière Assiniboine est à son niveau le plus bas depuis 1961;
  • Le lac Manitoba est à son niveau le plus bas depuis le début des registres;
  • Le lac Saint-Martin est à son niveau le plus bas depuis le début des registres;
  • Le lac Winnipegosis est à son niveau le plus bas depuis le début des registres.

Ron Schuler souligne que le niveau du lac Manitoba, qui n’a jamais été aussi bas à ce moment-ci de l’année, continue de baisser.

Le niveau a baissé de 15 cm au cours du dernier mois. L’évaporation est la source la plus importante de cette baisse, dit-il. Sans précipitations importantes, le niveau baissera de 1,3 centimètre par semaine, ajoute le ministre.

La rivière La Salle, qui coule de Portage la Prairie à Winnipeg, principalement à travers des terres agricoles, est à un niveau très bas et des pompes ont été déployées, selon Ron Schuler. Celles-ci font face à de l’envasement majeur qui complique la situation, dit-il.

Le ministère de l’Infrastructure travaille avec la municipalité rurale de Mcdonald afin de trouver des solutions, poursuit Ron Schuler. La municipalité a mis en place des interdictions d’arroser la pelouse et de nettoyer les véhicules afin de conserver de l’eau.

La province ajuste le débit de certains barrages, dont ceux de Fairford et de Shellmouth, pour tenter de maintenir des niveaux d’eau acceptables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !