•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Verdir la ville grâce aux écoquartiers

Une femme plonge ses mains dans la terre pour planter des fines herbes dans un bac près de la terrasse d'un restaurant.

Des restaurateurs de Victoria, en Colombie-Britannique, ont décidé de créer un écoquartier gastronomique

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des citoyens qui souhaitent rendre leur ville plus verte sont à l’origine de la création de l'Écoquartier Murdock, à Chicoutimi.

Pour Antoine Le Blet et Élisabeth Gagnon-Brûlé, la ville de demain passe par des initiatives écologiques et par le verdissement urbain. C’est pourquoi ils ont créé cette nouvelle structure en juin dernier. Exit les pelouses aux allures de terrains de golf qui, selon eux, sont révolues. L’heure est désormais à l’horticulture et à la culture de végétaux, estiment les citoyens, qui ont jeté les bases d'un jardin communautaire l’été dernier.

L'idée est née un petit peu comme ça avec des locataires, des personnes de la famille et des gens qui gravitent autour de nous. On avait aussi des commentaires de passants qui nous disaient parfois que notre jardin était beau , relate Antoine Le Blet, président de l’Écoquartier Murdock.

Élisabeth Gagnon-Brûlé et Antoine Le Blet devant un jardin communautaire.

Élisabeth Gagnon-Brûlé et Antoine Le Blet sont à l'origine de la mise en place de l'Écoquartier Murdock.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Les fondateurs sont d’avis que les projets de maraîchage urbain doivent proliférer sur le périmètre de leur arrondissement. Ils estiment également que plus les fleurs sont nombreuses dans le paysage, mieux se porte la biodiversité.

L'humain au coeur du projet

Fidèle aux principes du développement durable, qui compte aussi le volet social dans ses préceptes, l'écoquartier recèle une dimension humaine et communautaire.

Souvent, on ne connaît pas nos voisins dans nos quartiers. Les zones de rencontre comme les jardins, c'est vraiment le fun pour ça , met en relief Antoine Le Blet.

Saguenay est favorable à ce genre d'initiative citoyenne, pourvu qu’elle respecte les règles en vigueur. Une réflexion est en cours afin de revoir la réglementation municipale, laquelle interdit les jardins et les potagers en façade des maisons.

La Ville possède depuis plus d'un an un plan d'agriculture urbaine, donc des citoyens qui se réunissent pour discuter dans leur quartier, ce n'est que du positif parce que ça peut permettre d'atteindre les objectifs du plan qui sont de développer ces initiatives-là , observe le porte-parole Dominic Arseneau.

Les fondateurs de l'Écoquartier Murdock doivent rencontrer leur conseiller municipal, Marc Bouchard, en août pour discuter de futurs développements.

D'après le reportage de Mireille Chayer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !