•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tireur ouvre le feu sur la terrasse du café Sorrento, à Saint-Léonard

L'affaire a « toutes les apparences d'une tentative de meurtre », affirme le SPVM.

La terrasse du café.

Les fusillades sont de plus en plus courantes dans l'est de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Wagner

Des coups de feu ont été tirés jeudi midi devant un établissement emblématique de la communauté italo-montréalaise.

Un tireur qui circulait en voiture a ouvert le feu sur la terrasse du café Sorrento, situé au 5440 de la rue Jean-Talon Est, près de la rue des Angevins, dans l'arrondissement de Saint-Léonard.

Plusieurs clients étaient sur la terrasse au moment de la fusillade, dont un homme dans la quarantaine qui a été transporté à l'hôpital pour des blessures au haut du corps, possiblement causées par des éclats de verre.

Cependant, selon les témoins interrogés par la police, l'attaque visait une autre personne, qui a pris la fuite avant l'arrivée des secours. On ne sait pas si elle a été blessée.

Cette affaire a donc toutes les apparences d'une tentative de meurtre, selon l'agent Manuel Couture, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Une demi-douzaine de policiers réunis autour d'une voiture de patrouille.

La police dit avoir reçu l'appel au 911 vers midi.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Wagner

Personne n'a été arrêté, mais la police assure que le tireur est activement recherché.

Un périmètre de sécurité a été établi. Des enquêteurs ont été appelés à se rendre sur place, de même qu'un maître-chien et des techniciens en identité judiciaire. Au moins une douille a été retrouvée au sol, et un impact de balle est visible sur un bâtiment avoisinant.

Ce qui est très préoccupant, c'est que cette fusillade s'est déroulée en plein jour, à midi, à une heure où il y avait plusieurs personnes qui étaient à l'extérieur, a commenté l'agent Couture. Mais est-ce que c'est relié avec les autres tirs qu'il y a eu [dernièrement dans le nord-est de la ville]? Il est encore beaucoup trop tôt pour en parler.

Au moins 12 fusillades ont éclaté depuis le début du mois sur le territoire montréalais. La prolifération des armes à feu pourrait être en cause, selon certains observateurs.

Avec les informations de Marie-Michèle Lauzon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.