•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les crimes contre la propriété sont en baisse en Alberta, selon la GRC

Un policier de la GRC utilise un radar assis dans son véhicule près d'une autoroute.

La GRC veut s'attaquer à la criminalité en Alberta, particulièrement en milieu rural.

Photo : CBC / Travis Kingdon

L’Alberta a observé une baisse des crimes contre la propriété durant le premier trimestre de 2021, selon les données de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Bien que la province ait déployé des ressources supplémentaires pour combattre la criminalité, notamment en milieu rural, au cours de la dernière année et demie, certains experts croient qu’il est trop tôt pour bien mesurer leur efficacité.

Selon la GRC, de janvier à mars 2021, les entrées par effraction ont diminué de 36 % en Alberta, et les vols de véhicules motorisés, de 40 %.

La stratégie de la GRC a connu un succès remarquable, en enregistrant une amélioration de la criminalité dans toute la province durant l’année 2020 et le premier trimestre de l’année 2021. Depuis la mise en place de nos stratégies de réduction de la criminalité, nous avons constaté une réduction de la criminalité en milieu rural, affirme la caporale Deanna Fontaine, chargée des relations avec les médias à la GRC.

Elle explique qu’une des stratégies de la GRC est de collecter des données afin de définir les régions problématiques de la province et de concentrer ses efforts sur elles.

L’effet de la pandémie

Doug King, professeur en études judiciaires à l’Université Mount Royal, croit pour sa part que cette baisse de la criminalité est attribuable à la pandémie de COVID-19.

On n’entre pas par effraction dans une maison si on pense que les résidents sont chez eux, lance-t-il.

Il ajoute que le phénomène a été observé un peu partout en Amérique du Nord pendant la pandémie. Il s’attend cependant à ce que la criminalité revienne aux niveaux prépandémiques lorsque les gens retourneront travailler au bureau.

Aux États-Unis, on voit que l’assouplissement des mesures sanitaires a été accompagné d’une augmentation de la criminalité, dit-il.

Un plan de lutte efficace?

Bien que la criminalité ait diminué de manière significative durant les premiers mois de la pandémie, Deanna Fontaine affirme que la criminalité est en baisse depuis quelques années en Alberta.

La diminution du taux de criminalité ne peut donc pas être attribuée qu’à la pandémie, croit-elle.

Selon les statistiques de la GRC, les entrées par infraction étaient cependant en hausse de 17 % au cours du premier trimestre de 2020. Les vols étaient quant à eux en hausse de 6 % en Alberta pendant la même période.

En novembre 2019 le gouvernement albertain a annoncé un nouveau plan de lutte contre la criminalité en milieu rural.

La province a entre autres élargi les responsabilités des shérifs de l’Alberta, des agents de la pêche et de la faune et des agents de surveillance des véhicules commerciaux, afin de leur permettre d’aider la GRC et d’autres services de police à accélérer les interventions au 911.

Le gouvernement provincial a également décidé d’imposer des amendes, avec une peine d'emprisonnement, pour toute intrusion dans une propriété rurale résidentielle, industrielle ou commerciale.

La caporale Fontaine explique que ces nouvelles mesures ont été intégrées à la stratégie de la GRC pour combattre la criminalité et qu’elles portent des fruits.

Doug King croit cependant qu’il est trop tôt pour bien mesurer l’efficacité de ces mesures, puisqu’elles ont été mises en place très récemment.

Il faudra attendre la fin de la pandémie, lorsque les gens retourneront à leur vie normale, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !