•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Sénateurs parleront au 10e rang, prédit Pierre Dorion

Pierre Dorion en conférence de presse.

Pierre Dorion occupe le poste de directeur général des Sénateurs d'Ottawa, depuis le 10 avril 2016 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Détenteurs du 10e choix de la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey (LNH), les Sénateurs d’Ottawa s’attendent à conserver leur droit de parole, a mentionné le directeur général Pierre Dorion lors d’un point de presse tenu jeudi.

On devrait repêcher un gardien partant, un défenseur qui jouera sur le top 4 ou un attaquant pour notre top 6, a-t-il laissé entendre.

Plus tôt cette semaine, son recruteur-chef au niveau amateur, Trent Mann, avait également fait mention de la possibilité de miser sur un homme masqué lors de la première ronde.

Il avait également soufflé que les probabilités pouvaient augmenter si l’équipe se faisait ravir un gardien par le Kraken de Seattle lors du repêchage d’expansion. D’ailleurs, la nouvelle équipe de la LNH a sélectionné le cerbère Joey Daccord.

Jeudi, Pierre Dorion a remercié le principal intéressé pour les services rendus, mais il a également tenté de minimiser sa perte. On sent que c'est la position où nous avons le plus de profondeur. On se sent entre bonnes mains avec nos quatre bons jeunes gardiens, a-t-il affirmé avant de faire l’éloge de son jeune quatuor, en l'occurrence Filip Gustavsson, Mads Søgaard, Kevin Mandolese et Leevi Merilainen.

Ça ne veut pas dire que, s'il y a un potentiel gagnant du trophée Vézina [trophée remis au meilleur gardien de la LNH], on ne le prendra pas.

Une citation de :Pierre Dorion, directeur général des Sénateurs d'Ottawa

Au cours des derniers jours, plusieurs amateurs et intervenants du monde du hockey associent les Sénateurs au gardien suédois Jesper Wallstedt, considéré comme étant le meilleur gardien de la cuvée.

Le site officiel de la LNH, ESPN et The Score ont tous prédit que le produit du Luleå HF allait aboutir dans la capitale fédérale.

Jesper Wallstedt en train de réaliser un arrêt lors d'un match avec la Suède.

Jesper Wallstedt a déjà représenté la Suède à quelques reprises sur la scène internationale (archives).

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Quoi qu’il en soit, Pierre Dorion fera pleinement confiance à son équipe de recruteurs pour les six sélections de la fin de semaine, d’autant plus que le directeur général n’a pas eu la chance d’assister, en présentiel, à des matchs de hockey junior cette année.

Je ne vais pas le cacher, c’est parce que j’étais dans la bulle [des Sénateurs] et à cause des règlements [liés au protocole COVID-19 de la LNH]. Il était extrêmement difficile de sortir de la bulle.

Une citation de :Pierre Dorion, directeur général des Sénateurs d'Ottawa

Aucune mise à jour sur les joueurs autonomes

Au cours de l’été, Pierre Dorion devra renouveler les contrats de quelques joueurs autonomes avec restriction. Parmi ceux-ci, on retrouve les attaquants Brady Tkachuk, Drake Batherson, le défenseur Victor Mete ainsi que le gardien Filip Gustavsson.

À l’heure actuelle, le dirigeant n’avait aucune mise à jour à partager avec les médias, précisant qu’il n’est pas dans sa politique de négocier sur la place publique.

Il a cependant précisé que sept membres de l’organisation ne recevraient pas d'offres qualificatives, dont le Québécois Jean-Christophe Beaudin, qui a passé les dernières saisons dans la Ligue américaine de hockey. Ils pourront donc s’entendre avec n’importe quelle autre formation de la LNH.

Quatre joueurs des Sénateurs célèbrent un but.

Brady Tkachuk (à droite) est le plus gros dossier de l'été de Pierre Dorion (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

En ce qui a trait à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le 28 juillet, Pierre Dorion garde son jeu bien ouvert et dit être conscient qu’on a des besoins à remplir.

On est très heureux de la progression de certains de nos espoirs, mais [il faut] savoir s'ils peuvent faire le saut. Je pense que ce sera intéressant [de voir] ce qui va se passer dans les 10 ou 15 prochains jours, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !