•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs dévoilent leur plateforme, les libéraux promettent plus de places en garderie

Tim Houston en conférence de presse.

Le chef progressiste-conservateur Tim Houston a dévoilé la plateforme de son parti jeudi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les progressistes-conservateurs de Tim Houston en Nouvelle-Écosse ont dévoilé leur plateforme électorale jeudi matin, dans laquelle ils promettent de « réparer » le système de santé et de relancer l’économie.

Pour arriver à ses fins, les troupes de M. Houston comptent recruter davantage de médecins et revoir le programme d’enseignement en mettant l’accent sur l'alphabétisation financière et l’environnement.

En santé, Tim Houston promet entre autres d'investir plus de 64 millions $ dans le recrutement et la rétention des médecins dans les hôpitaux de la Nouvelle-Écosse en plus d'injecter jusqu'à 25 millions $ afin d'augmenter le nombre d'heures supplémentaires dans les salles d'opération pour en prolonger les heures d'ouverture et permettre ainsi plus d'interventions chirurgicales.

Ce que nous essayons de faire comprendre aux professionnels de la santé, c'est que nous vous respectons et que nous vous soutenons. Nous comprenons que ce n'est pas un endroit où les gens veulent travailler s'ils n'ont pas de pause aujourd'hui, parce qu'il y a un manque de personnel, a affirmé le chef progressiste-conservateur.

Tim Houston soutient que, s’il est porté au pouvoir, son gouvernement appliquera les sanctions environnementales les plus sévères du Canada contre ceux qui polluent les milieux naturels en y jetant des déchets.

Afin de mener à bien ses promesses, le chef progressiste-conservateur dit vouloir investir 533 millions $ et équilibrer le budget provincial d’ici 6 ans.

J'ai été très clair avec les Néo-Écossais : cette province connaîtra des déficits pendant quelques années, mais il est temps que nous investissions vraiment dans les gens et dans les infrastructures, a indiqué M. Houston.

Un document.

Le Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse a dévoilé sa plateforme électorale jeudi.

Photo : Radio-Canada

La formation politique compte également faire revenir les Néo-Écossais à la maison afin d'atteindre l’objectif d’augmenter la population à deux millions d’ici 2060. Tim Houston promet entre autres d’offrir une aide financière aux familles qui ont de la difficulté à concevoir un enfant en plus de proposer un crédit d’impôt de 500 $ aux jeunes inscrits à des activités sportives ou artistiques.

Consultez notre dossier.

Les autres partis sont sur la route

Le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse n’a pas encore dévoilé sa plateforme électorale, mais a annoncé, jeudi, une initiative concernant les services de garderie dans la province.

Le parti de Iain Rankin promet de créer 7500 nouvelles places en garderie d’ici 2026 en Nouvelle-Écosse. La semaine dernière, le chef libéral néo-écossais avait déjà annoncé, en compagnie du premier ministre Justin Trudeau, des services de garde à 10 $ par jour.

Déjà, l’année prochaine, promettent les libéraux, les coûts de garde pour un enfant seront réduits de moitié en Nouvelle-Écosse.

Les néo-démocrates ont fait un arrêt jeudi dans la circonscription de Sackville-Cobequid pour y faire une annonce concernant la santé mentale. Le chef, Gary Burrill, a affirmé que, s’il est porté au pouvoir le 17 août, il créera des cliniques de santé mentale qui offriront des services le jour même ou le jour suivant aux patients qui en ont besoin.

Le Parti vert de la Nouvelle-Écosse lance officiellement sa campagne ce soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !