•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 9 cas de plus à Ottawa, une légère hausse en 2 jours; 3 cas en Outaouais

Une infirmière s'adresse à un enfant.

La campagne de vaccination suit son cours (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Santé publique Ottawa (SPO) rapporte neuf cas de plus de COVID-19 dans la capitale fédérale dans les dernières 24 heures. Il s’agit d’une légère hausse pour la deuxième journée consécutive.

Mercredi, sept nouveaux cas avaient été signalés.

En comparaison, il n’y avait eu aucun cas la semaine dernière trois journées sur quatre.

Il y a, jeudi, 34 cas actifs, soit neuf de plus que la veille. Le nombre total de cas à Ottawa depuis le début de la pandémie s’élève à 27 761.

Dans l'est ontarien, le nombre de cas actifs diminue de deux, il est désormais de quatre personnes encore atteintes du virus.

Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) ne rapporte aucun nouveau cas jeudi. Il n'y a présentement aucune hospitalisation liée à la COVID- 19 dans l'est ontarien.

Le bilan des décès est inchangé depuis le 5 juillet, avec 111 morts du coronavirus, selon les plus récents chiffres du BSEO.

De l'autre côté de la rivière, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais retranche six cas à son bilan depuis le début de la pandémie et rapporte trois nouveaux cas, jeudi. Jusqu'ici, ce sont donc 12 586 personnes qui ont été touchées par la COVID-19.

Présentement, 16 cas sont actifs en Outaouais, mais le CISSS de l'Outaouais ne rapporte sur son site internet aucun nouveau décès ni aucune hospitalisation en raison du coronavirus.

Jeudi, le CISSS de l'Outaouais a diffusé un message demandant aux citoyens qui ont reçu leur première dose hors Québec et qui veulent recevoir leur deuxième dose au Québec de prendre rendez-vous via Clic santé (Nouvelle fenêtre), en sélectionnant une clinique de dépannage.

Ce rendez-vous leur permettra de recevoir une deuxième dose au Québec, d'obtenir un passeport vaccinal québécois et d'être comptabilisés dans les données de registre vaccinal.

La vigilance demeure

Par ailleurs, si la levée de l’état d’urgence à Ottawa, depuis jeudi, est un pas dans la bonne direction, la vigilance reste de mise, selon le Dr Hugues Loemba.

Il y a encore du chemin à faire pour aller chercher les quelque 17 % [de la population] qui n’ont pas eu leur première dose de vaccin, souligne le médecin de famille et virologue à l'Hôpital Montfort d’Ottawa. Il mise pour cela sur un travail de communication, notamment de la santé publique et des autorités municipales.

Le défi principal, selon le Dr Loemba, demeure la propagation du variant Delta très contagieux. On doit contrôler la possibilité d’éclosion de certains cas avec le variant Delta, qui pourrait peut-être augmenter un peu plus tard et provoquer une quatrième vague, précise-t-il.

Toutefois, il doute qu’on revienne à une situation similaire à celle de la troisième vague. On ne va pas voir des urgences bondées. On va avoir une épidémie de ceux qui ne sont pas vaccinés, estime le Dr Loemba.

Les mesures s’assouplissent en Ontario et au Québec, mais on n’est pas à l’abri de nouvelles éclosions, ajoute-t-il.

La situation doit être surveillée de près, selon lui, quitte à éventuellement réappliquer certaines mesures, par exemple, lorsqu’il est impossible de garder la distance. Il est possible, cite le Dr Loemba en exemple, qu’on ait besoin de remettre des masques si jamais il y a de grosses foules, s’il y a des événements culturels ou sportifs qui peuvent arriver dans les prochaines semaines.

Avec les informations d’Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !