•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple de Baie-des-Sables arrêté après une saisie de 270 kg de cocaïne

Deux agents encadrent des paquets de drogue posés sur une table.

L'Agence des services frontaliers avait trouvé la cargaison à bord du voilier des accusés, alors qu'ils tentaient d'entrer au pays (archives).

Photo : Agence des services frontaliers du Canada

Radio-Canada

Deux résidents de Baie-des-Sables, au Bas-Saint-Laurent, ont été arrêtés par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à la suite d'une saisie de 270 kg de cocaïne sur un voilier à Halifax en juillet 2020.

Magella Raymond, 70 ans, et Josée Caisey, 60 ans, font face à des accusations de possession de cocaïne en vue d’en faire le trafic et d'importation de drogue.

Les deux accusés ont été d’abord arrêtés le 18 juillet 2020, alors qu’ils tentaient d’accoster à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

À la suite de la saisie de la drogue contenue dans leur voilier, ils ont été relâchés en attendant le dépôt des accusations.

L’enquête a permis de démontrer qu’ils auraient accepté de transporter cette cargaison, évaluée à 33,8 millions de dollars, des Caraïbes jusqu’au Canada.

Un petit bateau de plaisance sur la terre ferme

Le navire utilisé par les deux Bas-Laurentiens a aussi été saisi par les services frontaliers du Canada (archives).

Photo : CBC/Paul Poirier

Un an s’est donc écoulé depuis la saisie de drogue et le dépôt des accusations contre les deux plaisanciers.

La GRC explique ce délai par l’importance de récolter une preuve complète afin de permettre ensuite la tenue d’un procès dans des délais raisonnables.

Maintenant, avec l’arrêt Jordan, ça prend une preuve solide pour pouvoir procéder à la comparution pour que les individus puissent avoir un procès équitable. [...] Parfois, ça peut prendre un certain temps, mais il faut appliquer la jurisprudence et les lois du Code criminel , explique la caporale Mélanie Cappiello-Stebenne, de la GRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !