•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique interdit l'utilisation du raticide

Un rat apparaît derrière un tuyau.

Les rats mangent le poison, mais n'en meurent pas avant plusieurs jours.

Photo : getty images/istockphoto / anatolypareev

Radio-Canada

La Colombie-Britannique interdit l'utilisation du raticide, qui serait à l'origine de la mort de plusieurs oiseaux de proie, notamment des hiboux.

L'interdiction sera en place pendant 18 mois et touche les rodenticides à base d'anticoagulants, considérés comme étant particulièrement puissants. La province se donne ce laps de temps pour mener un examen scientifique des rodenticides et faire la promotion de solutions de rechange.

Il était temps, dit Elise Roberts, cofondatrice de l’organisme Owl Watch BC, qui a fait pression à North Vancouver pour qu’une interdiction municipale soit adoptée.

Les rodenticides sont prolifiques dans nos communautés. On dirait qu'ils sont utilisés en premier recours plutôt qu'en dernier recours, dénonce-t-elle.

Un hibou dans un arbre.

Des hiboux sont victimes du poison, car ils se nourrissent des rats qui le consomment.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Les rodenticides anticoagulants entraînent des hémorragies mortelles chez les rats et les souris, mais la mort ne survient que dans les cinq à dix jours suivant l’ingestion.

Lorsque les prédateurs consomment ces rongeurs, ils ingèrent eux-mêmes une quantité de poison qui peut s'avérer mortelle.

Une étude a démontré que 70 % de 164 hiboux de l'Ouest canadien avaient des résidus de rodenticide dans leur foie. Près de la moitié d’entre eux en avaient plusieurs dans l'organisme.

Du raticide a également été trouvé chez des belettes, des coyotes, d'autres oiseaux et des écureuils.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !